Princesse Julia 

Un conte écrit par les élèves de la classe de Ce1, aidés par leur institutrice, Brigitte Vermandel, de l'école publique de Pluneret.


Chapitre 1 : Un berceau dans la neige
Chapitre 2 : L’enfance de la fillette et le secret
Chapitre 3 : La Fée des Neiges
Chapitre 4 : Le prince est prisonnier
Chapitre 5 : Le repas au château
Chapitre 6 : A la recherche de la grotte d’Or
Chapitre 7 : Le départ pour la grotte d’Or
Chapitre 8 : Vol au– dessus de la mer
Chapitre 9 : Le mariage
 
Chapitre 1
Un berceau dans la neige
Il était une fois une petite fille qui habitait dans un chalet avec ses parents adoptifs.
Quand cette petite fille était encore un bébé, elle avait été retrouvée et adoptée par un bûcheron.
Alors qu’il coupait du bois dans la forêt, il avait entendu les pleurs d’un enfant. Il creusa dans la neige pour dégager le nourrisson : il l’aperçut dans son panier avec une capote pour le protéger du soleil. Le bébé avait froid car il était couvert de neige : il venait d’y avoir une avalanche.
Le bûcheron chercha longtemps dans la neige et dans toutes les maisons du village mais il ne trouva pas trace des parents du bébé.
Il rentra alors chez lui et le confia à sa femme qui le lava, l’habilla, le réchauffa et lui donna à manger.
La bûcheronne trouva sur le bébé et dans le berceau plusieurs objets qu’elle cacha dans une boîte à sucre sans le dire à son mari.
Le bûcheron et sa femme discutèrent tranquillement et, ensuite, décidèrent de garder la fillette jusqu’à ce que quelqu’un vienne la réclamer.
 
Chapitre 2
L’enfance de la fillette et le secret
Les parents adoptifs avaient appelé la petite fille : Alexandra.
L’enfance de la fillette fut très heureuse jusqu’au jour de ses quinze ans où, en jouant, elle découvrit par hasard, la boîte à sucre dans le grenier.
Elle ouvrit soigneusement la boîte.
A l’intérieur, elle découvrit :
une bague en or avec un sceau représentant une colombe,
une chaîne avec un médaillon contenant le portrait d’un roi et d’une reine,
une gourmette avec un prénom gravé : Julia,
un petit livre doré,
et un parchemin.
Elle prit le portrait, le regarda longuement et se demanda qui étaient ces gens. « Comment était– il possible que le bûcheron et la bûcheronne qui étaient pauvres, possèdent de tels objets ? »
La bûcheronne qui était en bas, entendit un bruit venant du grenier.
Arrivée en haut, elle surprit Alexandra regardant les objets, et, vit la boîte à sucre.
La jeune fille lui demanda ce que toutes ces choses faisaient là.
La femme répondit qu’il y a quinze ans, dans le royaume, le roi et la reine avaient disparu. Elle expliqua que ce roi et cette reine avaient une fille qui avait aussi disparu.
Elle raconta qu’à cette époque– là son mari, le bûcheron trouva, dans les bois, un bébé avec tous ces objets dans un berceau.
Elle ajouta que ce bébé, c’était Alexandra.
Elle continua et dit que depuis, le royaume était gouverné par un roi très méchant.
Pendant que la bûcheronne parlait, Alexandra touchait un à un tous les objets.
Au moment où elle saisit le livre doré, la maman adoptive se transforma en une dame habillée d’une robe blanche toute éclairée de lumière.

Chapitre 3
La Fée des Neiges
« Bonjour Alexandra. Je suis la Fée des Neiges.
C’est moi qui t’ai mise dans la forêt lorsque tu étais bébé afin de te cacher du méchant roi qui gouverne à la place de tes parents. Je devais te protéger jusqu’à tes quinze ans car tu es cette enfant du roi et de la reine prisonniers de cet horrible souverain qui, en fait, est le Sorcier du Feu. En réalité, tu t’appelles Julia.
Il a fait emprisonner tes parents dans une grotte tout au bout du Désert des Grands Volcans. Le roi et la reine sont gardés par un très gros chien noir et orange aux yeux rouges. Seule la plus grosse pépite de la grotte d’or pourra le tuer. Il faudra qu’elle soit lancée par un très noble prince dans les yeux du chien : ce qui le tuera.
Ensuite, le prince devra te passer, au doigt, l’anneau d’or avec le sceau de la Colombe. Ainsi, au même moment, le sorcier sera transporté dans le désert et englouti. Tout son monde de volcans s’effondrera et le bonheur reviendra dans ton royaume.
Maintenant, Alexandra, tu porteras toujours la gourmette avec ton prénom de baptême au poignet.
A chaque fois que tu frotteras l’inscription gravée à ton prénom, une épée magique apparaîtra. »
Tout à coup, la fée des Neiges prononça des paroles et un lutin apparut.
Elle ajouta : « Voici le lutin des Bois, je te confie à lui pour te sauver si tu as un problème.
Maintenant, partez à la recherche du prince. »
A peine avait– elle fini de parler qu’elle se transforma à nouveau en bûcheronne.

Chapitre 4
Le prince est prisonnier
Le lutin et Julia marchèrent longtemps et traversèrent une grande forêt noire. Lorsqu’ils arrivèrent devant le village d’un prince, ils virent cinq énormes dragons.
Le sorcier les avait envoyés là et dans tous les villages où vivaient des princes parce que Julia était dans sa quinzième année.
Julia eut une peur terrible.
Le lutin lui dit : « Frotte la gourmette. »
La princesse frotta l’inscription et une grande épée au manche argenté et à la lame très pointue et dorée apparut.
Le lutin dit à Julia de prononcer la formule : « Epée magique, tue les cinq dragons. »
L’épée virevolta en zigzags, allant d’un dragon à un autre, faisant entendre un sifflement « zang, zing » et tua tous les dragons.
Julia vit venir vers elle un jeune homme aux cheveux bruns portant une grande couronne.
« Merci de m’avoir sauvé, Ma Demoiselle, je suis le prince Sébastien. Je vous invite à venir dîner dans mon château. »
Julia regarda autour d’elle et ne trouva pas le lutin : il avait disparu. Elle ne se sentait pas très rassurée mais elle avait son épée pour se défendre.

Chapitre 5
Le repas au château
Au cours du repas, Julia dit au prince qu’il fallait qu’elle retrouve ses parents prisonniers d’un méchant sorcier. Elle espérait que le prince voudrait bien l’aider. Celui– ci dit à la princesse qu’il était prêt à l’accompagner.
Elle expliqua à Sébastien qu’il fallait trouver une grotte pleine d’or, traverser un désert plein de volcans et délivrer ses parents du chien qui les garde.

Chapitre 6
A la recherche de la Grotte d’Or
Le lendemain matin, ils préparèrent, chacun dans un sac, tout ce dont ils avaient besoin pour leur voyage.
Pendant que le prince était parti cherché quelque chose, Julia vérifia qu’elle avait bien tous les objets avec elle : la gourmette, l’anneau avec le sceau de la Colombe, le médaillon avec le portrait, le livre de magie et le parchemin.
Alors qu’elle se demandait ce que le prince était en train de faire, elle le vit revenir accompagné d’un griffon.
« Voilà Griffon, dit– il, c’est mon ami, il nous aidera à traverser le désert. Julia, sais– tu où est la Grotte d’Or ?
- Non, je ne sais pas.
- Est– ce que je pourrais voir le parchemin que tu tiens à la main ? »
La princesse le donna au prince qui le déroula et vit un plan dessiné.
« Qu’est– ce que c’est ? Est– ce le plan de la grotte ? », se demandait– il.
Sur le plan, il voyait son château et parmi plusieurs routes, l’une d’elle était fléchée. Il y avait aussi une plage avec un grand palmier aux feuilles vertes et jaunes.
Le griffon connaissait bien la Grotte d’Or et le Désert des Grands Volcans car, avant, il vivait avec le Sorcier puis il l’avait quitté parce qu’il était trop méchant. Le prince l’avait alors recueilli au château.

Chapitre 7
Le départ pour la Grotte d’Or
« Allons– y ! dit le prince Sébastien. Le parchemin doit représenter le trajet pour la Grotte d’Or. 
- Sébastien, je connais la route. Montez sur mon dos et partons ! », dit Griffon.
Il ajouta : « C’est par ici ! »
Et ils volèrent pendant cinq longs jours.
Le cinquième soir, le griffon aperçut la plage au palmier. Alors, il réveilla le prince et la princesse puis ils atterrirent. Ils cherchaient le palmier aux feuilles jaunes et vertes lorsque le prince le vit.
Il s’adossa contre le tronc car il était fatigué. Tout à coup, une porte s’ouvrit et il tomba dans le vide.
Arrivé en bas, il vit une autre porte devant lui. Il l’ouvrit, regarda et vit la grotte pleine d’or. Alors, il prit la plus grosse pépite d’or au centre de la grotte. Soudain, celle– ci commença à s’effondrer au- dessus de lui. Il se dépêcha de s’en échapper. Lorsqu’il se retourna vers la sortie, des lames de scies
traversaient d’avant en arrière le passage menant à l’escalier. Il dut faire très attention de ne pas se faire transpercer et découpé en morceaux. Enfin, il réussit à monter l’escalier pour sortir.
Julia et le griffon avaient entendu le bruit de la grotte qui s’effondrait. Ils avaient eu très peur et étaient partis chercher de l’aide.
Sébastien se retrouva seul sur la plage, il se demandait où ils étaient, il avait très peur de ne plus revoir Julia. Il s’inquiétait beaucoup pour elle.
Il attendait depuis longtemps lorsqu’il entendit : « Nous revoilà ! »
C’étaient Julia et Griffon.
Le prince dit : « J’étais très inquiet de ne pas vous voir. »
Julia répondit : « J’étais partie chercher de l’aide mais je n’ai trouvé personne.
J’ai vu les volcans : ils sont de l’autre côté de la mer ! »
Alors, Sébastien sortit la pépite d’or de sa poche.
Julia était heureuse car le jeune homme était en vie et elle allait pouvoir retrouver ses parents. Ils décidèrent de se reposer une nuit, et, le lendemain, ils repartirent.

Chapitre 8
Vol au– dessus de la mer
Le matin, de bonne heure, Julia réveilla le prince : « Sébastien, il faut y aller. »
Alors, Julia et le prince volèrent au– dessus de la mer sur le dos de Griffon.
En plein ciel, ils aperçurent le Sorcier du Feu qui voulait les tuer. Julia dit au griffon de voler plus vite. Ainsi, ils réussirent à lui échapper en se cachant dans les nuages.
Quelques heures plus tard, ils arrivèrent au Désert des Grands Volcans.
Ils volèrent très longtemps, très haut au– dessus des volcans qui crachaient sans cesse de la fumée, du feu et de la lave. Ils eurent très chaud.
Ils étaient très fatigués lorsqu’ils aperçurent de nouveau le sorcier.
Julia frotta l’inscription de sa gourmette, l’épée magique apparut. Elle prononça la formule : « Epée magique, bagarre– toi avec le sorcier ! » L’épée se bagarra longtemps contre le sorcier, faisant entendre un sifflement « zang, zing » puis le blessa.
Alors, celui– ci s’enfuit en disant : « On se reverra plus tard ! »
Soudain, tout au bout du Grand Désert des Volcans, ils virent un énorme chien noir et orange aux yeux rouges : il avait trois têtes.
Julia était terrorisée. Elle prit la pépite d’or dans la poche de Sébastien et la jeta dans les yeux du chien. Celle– ci creva les yeux de la tête du milieu. Le chien avait très mal, il ne pouvait plus bouger. La pépite d’or revint encore deux fois vers Julia qui la relança et creva les yeux des deux autres têtes. Une fois toutes les têtes blessées, le chien mourut. A ce moment– là, la caverne qui retenait les parents de Julia prisonniers sortit de terre. Le roi et la reine purent s’échapper. A cet instant, Julia et Sébastien comprirent qu’ils étaient amoureux l’un de l’autre.
« Bonjour, je suis votre fille », dit Julia en montrant les objets que ses parents avaient mis autrefois dans le berceau. Elle avait reconnu sans peine le roi et la reine car ils ressemblaient bien au portrait sur le médaillon. La princesse redonna l’anneau à son père et le médaillon à sa mère.
Le roi remercia le prince, le griffon et Julia de les avoir délivrés.
-  Nous te remercions, Prince Sébastien, d’avoir accompagné notre fille et de nous avoir délivrés. Nous te donnons la main de notre fille, la princesse Julia.
A cet instant, la jeune fille cria : « Vite, le sorcier est devant nous, il arrive ! »
Julia frotta l’inscription de sa gourmette et l’épée magique apparut. Elle prononça la formule : « Epée magique, attaque le sorcier ! » L’épée attaqua le sorcier, faisant entendre un sifflement « zang, zing ».
Vite, le roi continua : « Prince Sébastien, Princesse Julia, voulez– vous vous fiancer ? »
Les deux jeunes gens acceptèrent. Alors le roi donna l’anneau avec le sceau de la Colombe à Sébastien qui le passa au doigt de Julia.
Au même moment, le sable du désert des Grands Volcans remonta et forma une immense colline. Une tempête se leva qui aspira le sorcier et le sable. Enfin, le Désert des Grands Volcans fut englouti sous le sol.
Très vite, tous remontèrent sur Griffon qui les ramena dans leur royaume.
Tous se reposèrent une nuit au château.
« Bonjour, je suis votre fille », dit Julia en montrant les objets que ses parents avaient mis autrefois dans le berceau. Elle avait reconnu sans peine le roi et la reine car ils ressemblaient bien au portrait sur le médaillon. La princesse redonna l’anneau à son père et le médaillon à sa mère.
Le roi remercia le prince, le griffon et Julia de les avoir délivrés.
-  Nous te remercions, Prince Sébastien, d’avoir accompagné notre fille et de nous avoir délivrés. Nous te donnons la main de notre fille, la princesse Julia.
A cet instant, la jeune fille cria : « Vite, le sorcier est devant nous, il arrive ! »
Julia frotta l’inscription de sa gourmette et l’épée magique apparut. Elle prononça la formule : « Epée magique, attaque le sorcier ! » L’épée attaqua le sorcier, faisant entendre un sifflement « zang, zing ».
Vite, le roi continua : « Prince Sébastien, Princesse Julia, voulez– vous vous fiancer ? »
Les deux jeunes gens acceptèrent. Alors le roi donna l’anneau avec le sceau de la Colombe à Sébastien qui le passa au doigt de Julia.
Au même moment, le sable du désert des Grands Volcans remonta et forma une immense colline. Une tempête se leva qui aspira le sorcier et le sable. Enfin, le Désert des Grands Volcans fut englouti sous le sol.
Très vite, tous remontèrent sur Griffon qui les ramena dans leur royaume.
Tous se reposèrent une nuit au château.

Chapitre 9
Le mariage
Huit jours plus tard, le mariage fut célébré. Tous les habitants du royaume étaient invités. Julia aurait bien aimé que la fée vienne . Alors, elle prit le livre doré et l’ouvrit. La fée et le lutin apparurent.
Tout le monde souhaita un heureux mariage et une longue vie aux mariés.
Dans le royaume, la paix et le bonheur revinrent.
Le roi distribua au peuple l’or que le Sorcier du Feu avait caché.
La Fée des Neiges et le lutin promirent de toujours veiller sur le royaume.
Le prince Sébastien jura de défendre le royaume afin qu’il vive en paix.
Julia et Sébastien vécurent longtemps, ils furent très heureux et eurent beaucoup d’enfants.
Grâce à leur courage et à leur confiance, ils avaient réussi à sauver leur pays.

 

Tous droits de reproduction réservés aux auteurs. Mis en ligne le 12 février 2003


 

 Retour page plan du site        Retour page accueil