CONSEIL MUNICIPAL DU 25 FEVRIER 2005

ORDRE DU JOUR

 

1/   Conseil municipal : Séances des 21 janvier et 4 février 2005 :                    P  2/3

       Approbation des comptes rendus.                                                                      

 

  2/ Commission des Finances du 14 février 2005:                                                        

         2.1 Compte Administratif 2004 : vote                                                    P  4/12

      2.2 Affectation du résultat  CA 2004                                                        P  13/14

         2.3 Compte de Gestion 2004 du Comptable public : vote                      P  14                          

3/ Maison de l’Enfance – CLSH :                                                                   P  15/16

    Validation de la phase Avant Projet Définitif

                                              

4/ Affaire Foncière :

    Cession Consorts Lainé – Commune – centre bourg                                   P  16

 

5/ Commission Culture et Communication :      Réunion du 31 janvier 2005     

     5.1 Concours photos                                                                                 P  17/18

5.2 Expo Jeunes Artistes                                                                           P  18/19

5.3 Proposition d’exposition par le foyer Kerdonis                         P  19

5.4 Exposition Pluri Kultur Art du Golfe (délibération CM 4/02/05)           P  19

5.5 Informations diverses : Point RIS, Jeu des 1000 euros,                         P  19

      Cinéma de plein air, Bibliothèque.        

     5.6 CLSH Séjours été 2005 : programme et tarification                             P  20

 

6/ Personnel communal : Création de postes                                                   P  21/23

    Services administratifs : emploi à l’accueil

    Agence postale : emploi à temps partiel       

                       

7/ Communauté de Communes du Pays d’Auray :                                           P  24

     Election d’un quatrième suppléant

 

8/ Contrat de lutte contre les rongeurs                                                 P  24

 

9/ Questions diverses :

    9.1 Rencontre conviviale des retraités et des personnes âgées                     P  25

    9.2 Questions de Mme JACOPIN                                                            

·        Participation du SIAGM à la Communauté de Communes P 25

·        Commission PLU et conseil municipal                                           P 26

·        Commission Culture et Communication et bulletin municipal           P 26

 

           

Relevé des décisions                                                                                      P  27

 

 

 

 

 

 

Compte rendu de la séance du 25 février 2005

 

L’an deux mille cinq, le 25 février à 20h30, le Conseil Municipal de la commune de PLUNERET, régulièrement convoqué par courrier en date du 17 février 2005, s’est réuni en Mairie sous la Présidence de Monsieur Jean Jacques MEROUR, Maire.

 

Etaient présents, tous les membres en exercice, à l’exception de :

M. CELO, ayant donné pouvoir à Mme RABILLER,

M. de WIT, ayant donné pouvoir à M. MEROUR,

M. LE BERRIGAUD ayant donné pouvoir à M. BOUXIN,

Mme RIO qui n' a pas donné de pouvoir.

 

                                   ______________________________________

 

Document remis sur table à l'ouverture de la séance :

-  Réponse de M. le maire à la question posée par Mme JACOPIN concernant la commission Culture et Communication – Point 9.2 de l’ordre du jour.

 

                           ________________________________________

 

            M. le Maire procède à la vérification du quorum. Le quorum étant atteint, il ouvre la séance.

            Il fait appel à un secrétaire de séance. Mme RABILLER se propose.

Le conseil approuve à l’unanimité sa désignation.

             

            Avant d'aborder l'ordre du jour, M. le Maire demande au conseil l'autorisation d'inscrire à l'ordre du jour un bordereau supplémentaire relatif au programme et à la tarification des séjours Eté 2005 proposés par le CLSH. Ce dossier a été examiné par la commission Enfance et Loisirs réunie le 10 février 2005, dont le compte rendu sera inscrit à l’ordre du jour de la réunion du conseil de fin mars. M. le Maire précise qu’en délibérant ce soir sur ce bordereau le conseil permettra de lancer plus rapidement la publicité sur ces séjours.

            Le conseil, à l’unanimité, accepte l’inscription de ce bordereau à l’ordre du jour de la présente séance. Le document intitulé : « CLSH – Séjours Eté 2005 – Programme et tarification » est distribué sur table.

 

 

M. le Maire invite le conseil municipal à aborder l’ordre du jour de la séance.

 

 

1°/ Conseil Municipal : Séances du 21 janvier et 4 février 2005 

      Approbation des comptes rendus.

    

          M. le Maire soumet au vote du conseil municipal dans un premier temps le compte rendu de la séance du 21 janvier 2005. Ce document a été adressé aux conseillers avec la convocation à la présente séance.

M. le Maire demande s’il y a des observations sur ce document.

 

Page n° 2 : Mme JACOPIN fait observer qu’à cette page, concernant les suites données à sa demande d’inscription à l’ordre du jour d’une question supplémentaire sur l’incinérateur de Plouharnel, le terme « propose » employé dans la phrase «  M. le Maire propose de traiter la question en fin de séance » est impropre. Selon elle, il faudrait dire « impose ».

M. le Maire n’est pas d’accord. Il veut bien que l’on soit de mauvaise foi mais il y a des limites. Il ajoute qu’il y a bien eu accord du conseil municipal.

Mme LECOUFFE confirme en tant que secrétaire de séance le 21 janvier, qu’il s’agit bien des termes employés par le maire qui a dit : « Je propose ».

            M. BIETRIX s’interroge s’il ne va pas falloir à l’avenir enregistrer les séances.

 

Aucune autre observation étant émise par l’assemblée, M. le Maire soumet au vote le compte rendu de la séance du 21 janvier 2005.

 

 

Décision :

Le Conseil Municipal décide d'approuver le compte rendu de la séance du conseil du 21 janvier 2005.        

Mme JACOPIN vote contre.                                 

 

 

            M. le Maire soumet ensuite au vote du conseil municipal le compte rendu de la séance du 4 février 2005. Il demande s’il y a des observations sur ce document.

 

 

Page n° 12 : M. BIETRIX précise qu’il s’agit seulement d’un ajout concernant la dissolution de la commission urbanisme. Il dit que la cause réelle de la dissolution de la commission urbanisme, c’est que deux permis de construire ont été signés en marge de l’avis de la commission majoritairement contre, suivant les conseils élaborés dans le futur PLU. La commission étant fragile vu l’ambiance, c’est la goutte d’eau qui a fait débordé le vase.

 

Page n° 2 : Mme JACOPIN signale qu’il est indiqué à l’avant dernier paragraphe : « Mme JACOPIN s’étonne de la forme donnée. ». Il aurait fallu écrire : « Mme JACOPIN ne s’étonne pas … ».

 

Aucune autre observation étant émise par l’assemblée, M. le Maire soumet au vote le compte rendu de la séance du 4 février 2005.

 

Décision :

Le Conseil Municipal décide d'approuver le compte rendu de la séance du conseil du 4 février 2005.                                             

 

 

 

 

 

 

 

 

2°/ Commission des Finances du 14 février 2005.

 

Présents : M. Untersinger, M. Bouxin, M. Magniez, Mme Contal, Mme Jacopin,

Absents excusés : M. Merour, M. Le Berrigaud, M. Billard, Mme Langelotti, Mme Roby-Thorel, Mme Rio.

 

 

2-1 : COMPTE ADMINISTRATIF - ANNEE 2004  - Vote

 

Monsieur UNTERSNGER rappelle que l’ordonnateur doit rendre compte annuellement des opérations budgétaires qu’il a exécutées.

A la clôture de l’exercice budgétaire soit au 31 décembre de l’année, il établit le compte administratif du budget principal.

 

Le compte administratif :

- rapproche les prévisions ou autorisations inscrites au budget des réalisations effectives en dépenses et en recettes

- présente les résultats comptables de l’exercice

- est soumis par l’ordonnateur, pour approbation, à l’assemblée délibérante qui l’arrête par un vote avant le 30 juin de l’année qui suit la clôture de l’exercice.

 

 

A - ANALYSE DE LA SECTION DE FONCTIONNEMENT

 

 

1) Dépenses de fonctionnement (Annexe n° 1-1)

 

Opérations réelles

 

Ä Chapitre globalisé 011 – Charges à caractère général : - 0.9 % / 2003

Chapitre 60 – Ce chapitre correspond à l’achat de matière et de fournitures non stockées :

 - 0.88 % / 2003

Le poste alimentation comprend notamment le contrat avec Breiz Restauration : + 10.50 %.

Cette augmentation s’explique par l’évolution du nombre de repas servis sur 2004 : + 3 684 repas soit + 10.40 % / 2003

On y retrouve également les dépenses liées aux services techniques : + 2.89 % / 2003

Le poste produit d’entretien a augmenté : + 29.20% / 2003


Chapitre 61 – Il s’agit de toutes les interventions réalisées par des prestataires extérieurs sur les bâtiments communaux, sur du matériel … ainsi que les primes d’assurance pour les bâtiments communaux et les véhicules : – 4.26 % / 2003

 

Chapitre 62 – Ce chapitre englobe des frais divers tels que des honoraires des géomètres, de la DDE, des frais de contentieux (1 980.66 €).

Il comprend également toutes les dépenses relatives au fonctionnement du CLSH et au fonctionnement du sport loisirs.

 

Ä Chapitre globalisé 012 – Ce chapitre correspond aux charges de personnel (rémunérations et cotisations) : + 2.5 % / 2003        

Au 31/12/2004, il y a 33 agents communaux dont 4 stagiairisés et 6 titularisés sur 2004.

Les charges de personnel représentent 41.03 % des dépenses réelles de fonctionnement.

 

Ä Chapitre globalisé 014 – Il s’agit du reversement au CCAS d’1/3 de la somme perçue au 7363 – impôts sur les spectacles.                 

 

Ä Chapitre 65 – Ce chapitre comprend :

- les indemnités versées aux élus

- toutes les participations intercommunales (annexe n° 1-2)

- les subventions versées au CCAS ainsi qu’aux associations

L’évolution de ce chapitre (- 24.61 % / 2003) résulte du fait que la commune ne prend plus en charge les frais liés à la collecte et la destruction des ordures ménagères depuis la mise en place de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

 

Ä Chapitre 66 – Il s’agit notamment du remboursement des intérêts des emprunts soit une diminution de 46.64 % / 2003 qui est liée à la diminution du nombre d’emprunts.

 

 

Opérations d’ordre

 

Ä 66111 – ICNE – Intérêts Courus Non Echus - il faut rattacher à l’exercice la fraction des frais financiers due au titre de l’exercice mais qui ne sera payée qu’aux échéances fixées par les contrats de prêts

 

Ä 675 – Valeur comptable des immobilisations cédées = montant de l’acquisition – montant des amortissements : écritures passées afin de sortir de l’inventaire le photocopieur et le trancheur à jambon.

 

Ä 6811 – Dotations aux amortissements des immobilisations incorporelles et corporelles -montant de la dotation aux amortissements par compte pour la période du 01/01/n au 31/12/n.

 

2) Recettes de fonctionnement (Annexe n° 1-3)

 

Opérations réelles

 

Ä Chapitre 013 – Il s’agit des remboursements de salaires :

- par la CNP (Caisse Nationale de Prévoyance) pour les agents titulaires ayant des arrêts maladie supérieur à 10 jours

- par la CPAM pour les non titulaires placés en arrêt maladie

- par le CNASEA pour l’agent en contrat CEC (Contrat Emploi Consolidé)

- par la Caisse des Dépôts et Consignations pour les congés de paternité.

 

Ä Chapitre 70 – Ce chapitre correspond à la vente des services du domaine : + 8.51 % / 2003

Cette augmentation résulte notamment des recettes :

-         de la régie cantine      84 761.49 €      soit + 9.87 % / 2003

-         de la régie CLSH        62 311.51 €     soit + 35.95 % / 2003

 

Ä Chapitre 73 – Il s’agit notamment des contributions directes (compte 7311) c’est – à – dire les produits de la taxe d’habitation, de la taxe foncière sur les propriétés bâties et de la taxe foncière sur les propriétés non bâties : + 15.71 % / 2003.

 

 

Ä Chapitre 74 – Ce chapitre correspond aux dotations perçues par la commune telles que :

- la DGF – Dotation Globale de Fonctionnement : 539 547.00 €              + 3.08 % / 2003

- la dotation de base des groupements de communes : reversement de la taxe professionnelle par la Communauté de Communes du Pays d’Auray : 374 028.58 €            +  9.28 % / 2003

- de la dotation nationale de péréquation : 123 422.00 €

Ce chapitre comprend également les subventions et participations suivantes :

- le remboursement partiel par le CNASEA des salaires des emplois jeunes – fin du contrat de l’agent le 15/02/2004.

- les subventions du Conseil Général :

- pour le transport scolaire des primaires 2003/2004                                        392.88 €

- pour le fonctionnement du RASED                                                                  152.00 €

- pour l’achat des ouvrages de la bibliothèque                                               1 525.00 €

- pour le fonctionnement du CLSH 2002 / 2003                                             5 780.00 €

- pour le fonctionnement du CLSH 2003 / 2004                                             6 739.00 €

- pour le programme quinquennal de l’année 2003                                        5 125.00 €

- pour les actions phytosanitaires                                                                   1 664.00 €

- de la participation de PLUMERGAT à la gestion de Mériadec – 2003              43 576.75 €

- participation autres communes aux frais de fonctionnement de l’école publique 1 372.05 €

- de la participation de la Poste au fonctionnement de l’agence postale                9 530.00 €

- de la participation de la CAF pour le contrat enfance et pour le contrat temps libre

- de la participation des familles à l’école de musique d’Auray à hauteur de 60 %

 (14 enfants d’inscrits)

 

 

Ä Chapitre 75 – Il s’agit notamment des loyers des 4 logements communaux, du local mis à la disposition de l’ONF, du presbytère ; des loyers pour la classe mobile Ecole St Joseph ainsi que des locations des salles communales : + 8.10 % / 2003

 

 

Ä Chapitre 76 – produits financiers : Il s’agit des  intérêts des parts sociales versées par la  Société Générale

 

 

Ä Chapitre 77 – produits exceptionnels :

- compte 773 – mandats annulés – Emission de titres de recette quand il faut annuler des mandats émis au cours des exercices précédents.

 

- compte 775 – Produits des cessions immobilisation - reprise du photocopieur du montant de l’acquisition

 

- compte 778 – Autres produits exceptionnels - il s’agit des recettes accidentelles (trop perçu) ainsi que du remboursement par Groupama suite aux référés pour les gens du voyage.

 

Ä Chapitre 79 – Il s’agit entre autre du remboursement partiel par GROUPAMA suite aux différents sinistres enregistrés en cours d’année.

 

 

Opérations d’ordre

 

Ä 66111 – ICNE – Intérêts Courus Non Echus – Ecriture de contre – passation : il faut passer une écriture inverse de celle qui a été passée lors du rattachement des ICNE en décembre 2003.

 

Ä 721 – Production immobilisée incorporelle - il s’agit du montant global des travaux en régie réalisés au cours de l’exercice par les employés des services techniques (voirie / bâtiment)

 

Ä 776 – Différences sur réalisations (négatives) - écriture relative à la sortie du trancheur à jambon de l’inventaire ;

 

 

Conclusion : La section de fonctionnement fait apparaître un excédent de fonctionnement au 31/12/2004 d’un montant de 495 073.10 €.

 

 

Monsieur BOUXIN souligne que les résultats présentés confortent la position qu’il avait prise de rejeter l’augmentation des impôts. Il ajoute que l’affectation des 200 000.00 € en excédent de fonctionnement reporté aurait suffi sans une augmentation des contributions directes.

Monsieur UNTERSINGER précise que compte tenu des projets qui vont commencer en 2005 (Aménagement du centre bourg, Maison de l’enfance …), il était opportun d’augmenter les impôts locaux en 2004 même si cette décision n’est jamais facile à prendre en tant qu’élu.

 

Il est précisé que le montant de la trésorerie au 31 décembre 2004 était de 408 608.69 €.

 

 

B - ANALYSE DE LA SECTION D’INVESTISSEMENT

1) Dépenses d’investissement (Annexe n° 1-4)

 

Opérations réelles

 

Ä Chapitre 10 – il comprend les écritures suivantes :

- compte 1021 – la régularisation de l’intégration dans le patrimoine de la commune des emprunts réalisés par le SIAGM pour 88.34 €

 

- compte 10223 – le reversement d’1/3 de la TLE perçue par la Commune au Syndicat Mixte Auray Belz Quiberon pour 22 945.34 €.

 

 

Ä Chapitre 16 – ce chapitre comprend notamment :

 

- compte 16412 - le remboursement du capital des emprunts pour un montant de 345 807.73 € qui diminue par rapport à 2003.

 

- compte 165 – le remboursement de deux cautions suite au départ de logements communaux

 

 

- compte 16875 – suite aux emprunts souscrits par le SIAGM pour PLUNERET, la commune doit prendre en charge le remboursement du capital de l’état de la dette au 1er janvier de l’année soit 9 988.74 €. Les intérêts sont pris en charge en dépenses de fonctionnement au 6611 – intérêts des emprunts.

 

 

Ä Chapitre 20 – Il s’agit des frais d’études pour l’élaboration des documents d’urbanisme (PLU), des frais d’études pour l’aménagement du centre bourg et pour des travaux de voirie ainsi que des frais d’insertion suite aux appels d’offres pour les marchés en cours.

 

 

Ä Chapitre 21 – Ce chapitre comprend toutes les acquisitions réalisées en 2004 :

- compte 2111 - les acquisitions de terrains :

 

Parcelle de terre – village de Lomelec                                                                    186.70 €

Terrains Lainé – centre bourg (rue Marie Curie)                                                          70 295.04 €

Bande de terre – rue de Kerfontaine                                                                       363.71 €

Parcelles de terre – impasse de Lann Guerban et Chemin des Pierrots                         1 880.94 €

 

Dans ce compte apparaît également les honoraires des notaires suite aux acquisitions antérieures.

 

- compte 2128 -  l’intégration dans le patrimoine de la commune des travaux réalisés par le SIAGM au cours de l’année 2003 pour 9 608.43 €.

 

- compte 21318 – les honoraires du notaire suite à l’acquisition de la maison 10, rue de la Gare pour 1 578.44 €.

 

- comptes 2183, 2184, 2188 : il s’agit des acquisitions telles que le matériel informatique pour la mairie et pour le CLSH, du mobilier, et autres acquisitions nécessaires pour le fonctionnement des services.

 

Ä Chapitre 23 – Il s’agit notamment  des travaux de peinture à l’accueil de la mairie, des travaux de voirie ainsi que la restauration des vitraux de l’église.

 

 

Opérations d’ordre

 

 

Ä 16882 – ICNE Intérêts Courus Non Echus - c’est la reprise de l’écriture de décembre de l’année n-1 - montant : 30 350.91 €

 

 

Ä 192 – Différences sur réalisation d’immobilisations postérieures au 01/01/1997 - écriture relative à la sortie du trancheur à jambon de l’inventaire - montant : 369.13 €

 

 

Ä 21534 – Réseaux d’électrification - intégration des opérations effectuées par le syndicat d’électrification au titre de l’année 20003/2004 - montant : 30 613.94 €

 

 

Ä 23 – Immobilisations en cours - il s’agit de passer les écritures suite aux travaux réalisés par le personnel des services techniques durant l’année en cours.

23133 – travaux en régie – construction      12 754.08 €

23153 – travaux en régie – voirie                 10 202.28 €

 

2) Recettes d’investissement (Annexe n°1- 5)

 

Opérations réelles

 

Ä Chapitre 10 – Ce chapitre correspond à différentes dotations telles que :

- compte 1021 – l’intégration dans le patrimoine de la commune des travaux réalisés par le SIAGM : 9 608.43 € et l’intégration des opérations effectuées par le syndicat d’électrification : 23 174.85 €

 

- compte 10222 - l’Etat rembourse aux collectivités une partie de la TVA que la commune a payée sur les dépenses d’investissement de l’année n-2 : montant 2004 (par rapport aux dépenses de 2002) : 129 421.00 €

 

- compte 10223 – la taxe locale d’équipement permet de couvrir les dépenses d’équipement liées à l’urbanisation : 77 092.00 € (+  43.96 % / 2003)

 

- compte 1068 – Excédent de fonctionnement capitalisé : il s’agit de l’affectation du résultat de fonctionnement de 2003 : 194 424.31 € (délibération du 27/02/2004)

 

 

Ä Chapitre 13 – Ce chapitre recense les subventions d’équipement versées par le Conseil Régional, le Conseil Général, l’Etat .

Il y a également la participation du club de tennis (jusqu’en 2007)                        2 972.76 €.

Et l’intégration des opérations effectuées par le syndicat d’électrification           7 439.09 €

 

Ä Chapitre 16 – On retrouve la caution d’un logement communal qui est équivalente à 2 fois le montant du loyer - logement rue Georges Cadoudal : 500.00 €

Et la régularisation de l’intégration par la commune des emprunts contractés par le SIAGM pour 88.34 €.

 

Ä Chapitre 21 – il s’agit de l’écriture suite à la reprise du photocopieur (décision modificative n° 3).

 

Opérations d’ordre

 

 

Ä 16882 – ICNE Intérêts Courus Non Echus - Il faut rattacher à l’exercice la fraction des frais financiers due au titre de l’exercice mais qui ne sera payée qu’aux échéances fixées par les contrats de prêts : 26 930.68 €

 

 

Ä 2188 – Autres immobilisations corporelles - Ecriture relative à la sortie du trancheur à jambon du montant de la valeur nette comptable (VNC) du bien pour 369.13 €.

VNC  = valeur de l’acquisition - montant des amortissements au 31 décembre de l’année.

 

 

Ä 28 – Amortissements des immobilisations - Il s’agit du montant de la dotation aux amortissements par compte pour la période du 01/01/n au 31/12/n.

Le montant total sera repris en dépenses de fonctionnement – compte 6811 – dotations aux amortissements et aux provisions.

 

Conclusion : La section d’investissement fait apparaître un déficit d’investissement de 333 057.00 € au 31/12/2004.

 

 

 

Etat de la dette au 1er janvier 2005

 

 

 

montant du
capital
restant dû

Annuité au 01/01/n

 

montant de
 la
dette / habitant

 

nombre d'emprunts
qui se terminent

capital

intérêts

total

 

population

au 01/01/2005

  3 038 476,18 €

  270 003,90 €

      128 177,54 €

  398 181,44 €

 

       659,53 €

4607

au 31/12/2005

8

au 01/01/2006

  2 768 472,28 €

  238 694,11 €

      115 034,97 €

  353 729,08 €

 

       600,93 €

 

au 31/12/2006

0

au 01/01/2007

  2 529 778,17 €

  254 442,56 €

      104 791,31 €

  359 233,87 €

 

       549,12 €

 

au 31/12/2007

2

au 01/01/2008

  2 275 335,61 €

  215 005,32 €

        93 910,10 €

  308 915,42 €

 

       493,89 €

 

au 31/12/2008

1

au 01/01/2009

  2 060 330,29 €

  222 608,61 €

        84 093,73 €

  306 702,34 €

 

       447,22 €

 

au 31/12/2009

0

au 01/01/2010

  1 837 721,68 €

  231 845,90 €

        73 913,89 €

  305 759,79 €

 

       398,90 €

 

au 31/12/2010

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le capital restant dû au 1er janvier 2005 est donc de 3 038 476.18 €.

L’annuité 2005 est de 398 181.44 € répartie comme suit :

·        270 003.90 € en capital (16412)

·        128 177.54 € en intérêts (6611)

 

Pour mémoire, le capital restant dû au 1er janvier 2004 était de 3 384 283.91 €.

L’annuité 2004 était de 487 692.69 € répartie comme suit :

 

 

L’endettement par habitant a évolué de la façon suivante :           

2002 - 744,68 € / habitant           3 813 habitants

2003 - 747,59 € / habitant           4 287 habitants

2004 - 789,43 € / habitant           4 287 habitants

 

 

 

Restes à réaliser (RAR) de la section d’investissement de l’année 2004

 

 

1) Restes à réaliser en dépenses

 

opération

libellé

article

RAR CA 2004

001

acquisition de terrains

2111

 100 000,00 €

002

aménagement du bourg

2021

                 7 639,63 €

002

aménagement du bourg

2033

                 1 500,00 €

002

aménagement du bourg

2315

               53 000,00 €

003

acquisition de matériel

2184

                 6 000,00 €

004

travaux sur bâtiments communaux

2184

               10 000,00 €

004

travaux sur bâtiments communaux

2313

               82 063,15 €

006

travaux de voirie

2033

                    562,74 €

006

travaux de voirie

2315

              150 923,42 €

007

maison de l'enfance

2031

               10 000,00 €

TOTAL

              421 688,94 €

               

 

 

2) Restes à réaliser en recettes

 

opération

libellé

article

RAR CA 2004

organisme payeur

005

Aménagement du bourg de Mériadec

1323

       2 649,37 €

 Département

006

travaux de voirie

1323

     54 163,23 €

 Département

006

travaux de voirie

1341

       9 625,00 €

 DGE

TOTAL

     66 437,60 €

 

 

 

 

 

Les membres de la commission prennent acte de toutes ces données et précisent qu’il s’agit d’un bon compte administratif compte tenu des prévisions et des réalisations effectuées.

 

A l’unanimité, ils demandent aux conseillers d’approuver le compte administratif de l’année 2004.

 

 

            Au cours de la présentation de M. UNTERSINGER, plusieurs observations et questions ont été formulées.

 

-         Section de Fonctionnement – Dépenses :

 

Chapitre 62 : au sujet des frais de contentieux soulignés par M. UNTERSINGER, Mme JACOPIN lui demande s’il a lu l’un des mémoires qu’elle a écrit, ajoutant qu’il devrait le faire pour comprendre.

 

Bulletin municipal : M. BILLARD précise que la dépense concerne les frais de filmage pour l’expédition du bulletin. Les annonces publicitaires couvrent les frais de reprographie.

 

Chapitre globalisé 012 – frais de personnel :

Mme JACOPIN souligne qu’il faut préciser que pour la Maison des Jeunes la commune paie toujours un salaire.

M. UNTERSINGER précise qu’il ne s’agit pas d’un salaire mais d’indemnités de chômage.

 

M. KERDAL observe que la part des frais de personnel sur le total des dépenses de fonctionnement avait été annoncé lors d’une récente réunion du conseil à 33.11 %. Or, dans le document de travail il est indiqué un pourcentage de 41.03 %.

M. UNTERSINGER répond que le premier pourcentage correspond à l’année 2003, le second à 2004. Il est plus fort du fait de la diminution importante des autres dépenses de fonctionnement en 2004. Pour autant, l’évolution des frais de personnel entre 2003 et 2004 est limitée.

 

Compte 65715 – Syndicat d’électrification.

M. BOUXIN demande pourquoi la dépense au CA est très faible par rapport à la prévision du BP 2004. Il y aurait pu y avoir un rattachement.

M. UNTERSINGER répond que la commune n’a pas reçu à ce jour les factures concernant l’enfouissement des réseaux en centre bourg et de ce fait il n’y a pas eu de rattachement possible sur 2004.

 

M. BOUXIN fait observer si on supprimait en 2003 la charge liée à la déchetterie intercommunale comme c’est le cas en 2004, et que l’on compare les dépenses totales de fonctionnement, celles de 2004 ont augmenté de 100 000 €.

M. UNTERSINGER répond qu’il ne prétend pas par ces résultats qu’il a été fait des miracles et que les dépenses se soient contractées automatiquement.

 

 

 

-         Section d’Investissement :

 

M. BOUXIN note que l’augmentation de la Taxe Locale d’Equipement est aussi liée à la hausse du taux.

Mme JACOPIN demande une explication à propos du compte 2031 « Frais d’étude ». Elle note une différence entre les colonnes BP 2004, CA 2004 et RAR 2004.

Il lui est précisé que le BP 2004 prenait en compte un reliquat de frais d’étude pour la chapelle Sainte Avoye et que le RAR 2004 se limite aux dépenses réellement engagées et non mandatées.

 

M. UNTERSINGER précise en outre que l’état de la dette présenté dans le document reprend les chiffres donnés par le maire lors du débat d’orientation budgétaire.

Il présente à suivre l’état des restes à réaliser (RAR).

M. BIETRIX demande pour les recettes des restes à réaliser s’il s’agit des subventions que l’on touche quand les travaux sont termminés, prenant l’exemple de celle relative aux travaux pour les vitraux de l’église.

Il lui est répondu par l’affirmative, quant à la subvention pour les vitraux, le dossier étant bouclé, la subvention est intégrée dans le compte administratif.

 

 

            Aucune autre question ou observation n’étant formulée, M. le Maire informe le conseil qu’il va se retirer de la séance pour le vote et il confie la présidence de l’assemblée à Mme BELLEGO, 1ère adjointe.

 

            M. le Maire s’étant retiré, Mme BELLEGO soumet au vote du conseil municipal le compte administratif 2004 de la commune.

 

 

Décision :

A l’unanimité, le Conseil Municipal approuve le compte administratif 2004.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2-2 – AFFECTATION DU RESULTAT DE L’ANNEE 2004

 

Section de fonctionnement :

 

Recettes de fonctionnement                                                              2 756 186.41 €

Dépenses de fonctionnement                                                            2 261 113.31 €

 

Résultat : excédent de fonctionnement - année 2004                          495 073.10 €

Excédent antérieur reporté                                                                 200 000.00 €

 

Excédent de fonctionnement brut cumulé                                           695 073.10 €

 

Section d’investissement :

 

Dépenses d’investissement                                                                 913 287.18 €

Recettes d’investissement                                                                   580 230.18 €

Résultat : déficit d’investissement – année 2004                              - 333 057.00 €

 

Excédent d’investissement reporté                                                       73 707.39 €

Déficit d’investissement cumulé                                                       - 259 349.61 €

 

 

Montant des RAR en dépenses au CA 2004                                         421 688.94 €

Montant des RAR en recettes au CA 2004                                            66 437.60 €

 

Besoin de financement des RAR                                                           355 251.34 €

 

L’affectation du résultat doit couvrir en priorité le déficit d’investissement et le besoin de financement des restes à réaliser.

 

 

Excédent de fonctionnement cumulé                                                   695 073.10 €

 

Déficit d’investissement cumulé                                                       -  259 349.61 €

Besoin de financement des RAR                                                        - 355 251.34 €

 

La somme du déficit d’investissement cumulé

et du besoin de financement des RAR est de :                                  - 614 600.95 €

 

 

Si la commission décide de couvrir intégralement le déficit d’investissement cumulé et le besoin de financement des RAR, il reste à affecter une somme de 80  472.15 €.

 

 

Il est possible d’affecter le résultat de l’année 2004 de la façon suivante :

 

- au 1068 – excédent de fonctionnement capitalisé                                     645 073.10 €

- à la ligne 002 – excédent de fonctionnement reporté                                   50 000.00 €

 

 

Les membres de la commission des finances proposent aux conseillers d’approuver l’affectation du résultat suivante :

 

Section de fonctionnement :

- ligne 002 : excédent de fonctionnement reporté                               50 000.00 €

 

Section d’investissement :

- compte 1068 : excédent de fonctionnement capitalisé                   645 073.10 €

 

 

M. le Maire invite le conseil municipal à suivre la proposition d’affectation du résultat 2004 telle que présentée par la commission des finances et la soumet au vote.

 

 

Décision :

A l’unanimité, le Conseil Municipal approuve la proposition d’affectation du résultat de l’année 2004 formulé par la commission des finances.

 

 

            Suite à ce vote et en conclusion de ces deux délibérations, M. le Maire fait le commentaire suivant : « Depuis 1995 et peut être bien au delà, c’est la première année que la commune va pouvoir démarrer une nouvelle année budgétaire avec un excédent tout en ayant couvert les restes à réaliser ainsi que le déficit d’investissement. C’est le fruit de la gestion de plusieurs années qui voit son aboutissement en ce début d’année 2005, et vous m’en voyez très satisfait.

 

 

2-3 - COMPTE DE GESTION – ANNEE 2004

 

Le compte de gestion est édité par les services du Trésor Public et retrace les résultats de la gestion du comptable public.

Le compte administratif doit être en conformité avec le compte de gestion.

La vérification a été faite par les services de la mairie : aucune différence n’a été remarquée.

 

Les membres de la commission des finances demandent aux conseillers d’approuver le compte de gestion.

 

 

Décision :

Sur proposition de la commission des finances réunie le 14 février 2005, et après vérification par les services de la concordance des comptes, le conseil municipal décide à l’unanimité d’approuver le Compte de Gestion 2004 du comptable public.

 

 

 

 

 

 

 

 

3°/ Maison de l’Enfance – CLSH :

      Validation de la phase Avant-Projet Définitif

            Pour mémoire, il est rappelé que le conseil municipal a pris plusieurs délibérations relatives à cette opération :

-         8 juillet 2004 : Lancement de l’opération de construction d’une Maison de l’Enfance,

lancement de la consultation de maîtrise d’œuvre, sollicitation des    concours financiers : CAF, Conseil Général …

-         10 septembre 2004 : Choix du maître d’œuvre : Fred PETR, architecte à RENNES.

-         30 septembre 2004 : Approbation du plan de financement.

-         29 octobre 2004 : Création et composition du groupe de travail.

-         19 novembre 2004 : Choix des opérateurs SPS, Contrôle Technique …

-         21 janvier 2005 : Approbation du contrat de maîtrise d’œuvre.

 

Depuis sa création le 29 octobre 2004, le groupe de travail a été réuni à plusieurs

reprises et presque à chaque fois en présence de l’architecte.

            Le cahier des charges établi en amont au lancement de l’opération a permis d’engager rapidement la réflexion et à l’architecte de proposer une esquisse.

            Il faut rappeler que le projet consiste en la construction sur un terrain communal à l’arrière du presbytère d’un bâtiment pour accueillir le Centre de Loisirs Sans Hébergement (CLSH) et installer deux nouveau services pour la petite enfance : le relais d’Assistantes maternelles (RAM) et un lieu d’accueil parents-enfants (LAPE).

 

Un programme de travail a été proposé de la manière suivante :

-         9 et 25 novembre 2004 : phase esquisse

-         23 décembre 2004, 6 janvier et 9 février 2005 : phase avant-projet.

 

L’objectif fixé était de soumettre au conseil municipal le dossier Avant-Projet pour permettre ensuite de faire valider la phase Projet, avant le lancement de la consultation des entreprises.

         Les conseillers trouveront en annexe un ensemble de plans de l’avant-projet dont le plan d’aménagement de l’intérieur du bâtiment et le tableau de décomposition des surfaces.

            Une projection de quelques vues dont une présentation en volume du projet préparée par l’architecte est envisagée au cours de la séance.

 

            En terme de calendrier, le groupe de travail a fait le point lors de sa dernière réunion avec l’architecte. Au delà de la phase APD, le conseil sera à nouveau consulté pour validation de la phase Projet d’ici environ 1 mois et demi. Ensuite, la consultation des entreprises sera lancée pour une remise des offres vers juin – juillet. En fonction du résultat de la consultation, l’ordre de service pourrait être donné début septembre pour un chantier d’environ 7 mois, soit une fin d’opération vers avril 2006.

            Le centre de loisirs pourrait occuper les locaux pour les vacances de l’été 2006.

           

            M. BILLARD commente l’avant-projet dont les plans ont été communiqués aux conseillers en annexe du document de travail de la séance. Une projection en 3 D est faite en parallèle à cette présentation détaillée.

 

            Mme JACOPIN dit que le projet présente pour elle un aspect de hangar.

            Mme LECOUFFE lui répond qu’elle porte un jugement de valeur.

           

 

M. BOUXIN demande si l’accès à la salle Nicolazic sera maintenu.

            Il lui est répondu par l’affirmative mais avec un seul sens de circulation.

 

M. le Maire fait une observation à propos de la voirie. Il précise qu’il y a une voie en contrebas du terrain d’assiette du projet peu utilisée actuellement qui dessert plusieurs champs. Il y a un projet d’urbanisation du même côté que la Maison de l’Enfance. Un réseau de voies va donc se développer dans ce secteur, avec pour ce projet d’urbanisation un accès du côté de la résidence Comtesse de Ségur (allée des Sternes) mais sans possibilité de sortie et du côté de la Maison de l’Enfance un accès et une sortie. Il faudra faire du chemin actuel une voie à double sens.

Le processus de PVR peut dans ce cadre être engagé. L’accès des réseaux sera étudié en partage avec le promoteur et à plus long terme lors des autres aménagements.

M. le Maire souligne le travail du groupe en charge de l’étude du projet « Maison de l’Enfance », la bonne progression du dossier et l’écoute mutuelle entre élus et architecte.

M. BIETRIX propose que dans l’aménagement de cette voie soit prévue une emprise assez large pour une piste cyclable dans le cadre de la future  déviation.

M. le Maire répond qu’il faut c’est vrai savoir anticiper mais dans le cas présent pas pour un morceau de piste cyclable qui va s’arrêter.

 

 

Décision :

Le conseil municipal approuve l’Avant Projet Définitif (phase APD) de l’opération « Maison de l’Enfance – CLSH » et autorise le maire à poursuivre la procédure.

Mme JACOPIN s’abstient.

 

 

4/ Affaire Foncière :

    Cession Consorts Lainé – Commune – centre bourg       

 

            Dans le cadre de l’aménagement du centre bourg, une acquisition a été approuvée par le conseil municipal. Réuni en séance le 21 janvier 2005, il a approuvé l’acquisition auprès des consorts Lainé d’un espace foncier sur le côté sud de l’église composé des parcelles cadastrées section AK n° 2 et 3 pour une surface de 63 m². 

            Un autre espace est nécessaire à l’aménagement du bourg et de ce fait doit faire l’objet d’une acquisition par la commune auprès des consorts Lainé, propriétaires. Il se situe au carrefour de la rue de Sainte Avoye et de la place de l’église. Il est cadastré section AK  n° 1p pour une surface  de 75 m².

            Le prix de vente est fixé à 25,92 € le m², identique au prix retenu pour les parcelles AK n° 2 et 3.       

 

 

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil municipal décide d’acquérir auprès des consorts Lainé une partie de la parcelle AK n° 1 pour une contenance de 75 m², située au carrefour de la rue de Sainte Avoye et de la place de l’église sur la base d’un prix de 25,92 € le m², et d’inscrire le montant des dépenses relatives à cette acquisition au budget primitif 2005,

 

5/ Commission Culture et Communication :

    Compte rendu de la réunion du 31 janvier 2005                                  

Etaient présents:

MMmes LECOUFFE N, BELLEGO J, GALERNE R, RIO C, JACOPIN A, CHASSING I.

Mrs BILLARD J, UNTERSINGER F, de BRUYN J, LE GUENANFF B, CARVOU J.F.

Absent excusé: M. LE BERRIGAUD J.

 

5.1 Concours photos                                                                     

 

Les organisateurs, Mrs UNTERSINGER et CARVOU,  présentent leur projet de concours photo sur le thème "Le Pays d'Auray  - ses paysages et ses activités humaines", projet qui pourrait se dérouler en partenariat avec le Syndicat Mixte du Pays d'Auray, l'office du tourisme, l’Hyper Champion ....

Ce concours se déroulera en septembre 2005 et sera ouvert à toute la population du pays d'Auray.

 

            Mrs UNTERSINGER et CARVOU proposent de présenter lors d'une prochaine

réunion de commission le règlement de ce concours.

 

Quelques idées sont déjà retenues :

-         Chaque candidat pourra présenter 5 photos de format 20 X 30,

-         Le jury se composera de : photographes, journalistes et de membres de la commission.

-          Plusieurs critères seront retenus pour sélectionner le ou les gagnants: l'originalité de la photo, la qualité, la photo coup de cœur ...

-         Il sera également précisé dans le règlement que la participation au concours implique l'acceptation de la publication de la ou des œuvres sur le site Internet de la commune.

-         L'organisation du concours nécessitera l'achat de supports identiques pour tous les candidats (format 30 X 40 en fonds blanc)

 

Les membres de la commission approuvent le projet et leur demandent d'entreprendre les démarches nécessaires auprès des différents partenaires potentiels.

 

En parallèle à ce concours, les membres de la commission proposent de faire participer les enfants des écoles élémentaires de la commune en organisant un « concours » avec appareils photos jetables.

Un contact sera pris auprès des directeurs d'écoles et des enseignants afin de solliciter leur participation. Les membres de la commission souhaitent faire acheter par la commune des appareils photos jetables afin de les mettre à la disposition des enfants sous la responsabilité de leurs enseignants. Les frais de développement de ces appareils seront également pris en charge par la commune.

Un jury différent sera alors mis en place pour sélectionner le ou les gagnants.

 

La commission demande au conseil municipal son aval sur l'organisation des deux concours, l'achat de matériaux et d'appareils photos jetables, ainsi que la prise en charge du développement des tirages photos.

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil municipal donne un avis favorable à la proposition de la commission Culture et Communication pour l’organisation de deux concours photos, l’un ouvert aux adultes et l’autre aux élèves des écoles élémentaires, ainsi que sur le principe de prise en charge des frais afférents à l’organisation de ces concours.

 

5.2  Expo Jeunes Artistes

 

Pour la troisième année consécutive, une exposition des Jeunes Artistes de la commune  est organisée. Elle aura lieu du 2 au 9 avril 2005.

Tous les jeunes artistes Pluneretains de 12 à 25 ans pourront y participer. Cette exposition se déroulera dans la salle des fêtes et dans la salle de la mairie. Les jeunes qui le désirent pourront également peindre une fresque sur le mur du local derrière la mairie (mur qui sera à reblanchir par les Services Techniques pour cette occasion).

 

Mme LECOUFFE fait un petit bilan financier de l'exposition de 2004. Sur le budget initialement  prévu de 500 € , seulement 300 € ont été dépensés.

Pour 2005, les frais de fonctionnement devraient être un peu plus importants et il serait souhaitable de prévoir un budget entre 500 et 1000 €. En effet, du nouveau matériel demandé par les jeunes devra être acheté (peintures, papiers, outils, couleurs en bombes ….).

 

Le thème de l'exposition reste libre, mais pour les jeunes artistes qui ont besoin d'être stimulés pour leur création, il leur est proposé le thème suivant :

 

"HIER, AUJOURD'HUI, DEMAIN ….".

 

Ce thème a été choisi en concertation avec Mme MARTY du collège de Kerfontaine qui travaillera avec une classe sur ce thème.

 

Une information aux jeunes artistes ayant participé aux expositions les années précédentes leur sera expédiée en semaine 5.

La sous commission se réunira à nouveau afin de retravailler les détails du déroulement de cette exposition.

 

Pour l'ouverture de cette exposition, l'Ecole de Musique d'Auray donnera un concert à la cantine municipale.

 

M. BILLARD informe les membres de la commission qu'un courrier émanant des jeunes de la commune qui avaient bénéficié d'une subvention du conseil municipal pour effectuer un voyage d'étude scolaire a été reçu en mairie. Ces jeunes proposent de faire une petite exposition avec des photos qu'ils ont réalisées lors de leur voyage.

La commission propose de les inviter à exposer lors de l'exposition des jeunes artistes. Un contact sera donc pris prochainement par les organisateurs de l'exposition.

 

La Commission demande l'aval du conseil municipal pour le déroulement de cette exposition dans les conditions précitées.

 

Mme LECOUFFE complète sa présentation en indiquant que pour l’inauguration le 2 avril il y aura un concert par l’école de musique au restaurant  scolaire.

 

M. BIETRIX, à propos du thème proposé « Hier, Aujourd’hui, Demain … », ajoute : « surtout pas hier ».

 

Décision :

 A l’unanimité, le conseil donne à la commission son aval pour l’organisation de l’exposition Jeunes Artistes du 2 au 9 avril 2005 et accepte le principe de la prise en charge par la commune de la dépense relative à cette manifestation.

 

 

5.3 Proposition d'exposition par le Foyer Kerdonis.

 

M. BILLARD informe les membres de la commission qu'une demande du Foyer Kerdonis de Vannes a été déposée pour organiser sur la commune une exposition sur les problèmes d'accessibilité des handicapés dans différents lieux. L'association sollicite la commune de Pluneret pour l'utilisation d'une salle.

Les membres de la commission souhaitent avoir plus d'informations concernant cette exposition avant de se prononcer.

 

5.4 Exposition Pluri Kultur Art du Golfe

 

Ce bordereau a fait l’objet d’une délibération du conseil municipal en séance du 4 février 2005. le conseil a retenu l’option 1.

 

5.5  Informations diverses:

 

 

* Point RIS.

M. LE GUENANFF interpelle M. BILLARD au sujet du point R.I.S.

M. BILLARD l'informe que le devis de remise en état s'élève à un montant de 1 500 € HT, s'agissant de fonctionnement, ce devis a été accepté et la remise en service devrait être  effective dans peu de temps. Pour l'occasion, le plan de la commune figurant sur ce point RIS sera réactualisé avec les nouvelles rues.

 

 

* Jeu des 1000 euros.

M. CARVOU informe les membres de la commission que la candidature de la commune a été déposée auprès de France Inter pour une éventuelle participation. Il ne reste plus qu'à attendre le passage de cette émission dans la région.

 

 

* Cinéma de Plein Air.

Mme CHASSING informe les membres de la commission que ce projet est toujours en gestation et que des contacts doivent être pris, toutefois des délais sont nécessaires.

 

* Bibliothèque.

M. BILLARD informe la commission qu'un espace supplémentaire doit être aménagé prochainement

 

 

5.6  CLSH – Séjours été 2005 – Programme et tarification :

 

Le conseil ayant approuvé à l’unanimité l’inscription à l’ordre du jour de la séance de ce bordereau supplémentaire, M. BILLARD présente le programme des séjours et chantiers jeunes Eté 2005 et pour chaque séjour le budget prévisionnel qui fait apparaître notamment le montant de l’inscription et la charge restant pour la commune.

 

- Du 4 au 9 juillet 2005 :     Guerlédan – Inscription par enfant : 120 €

                                   Charge totale pour la commune : 211. 60 €.

 

- Du 18 au 22 juillet 2005 : Arzon – Inscription par enfant : 120 €

                                      Charge totale pour la commune : 180 €.

 

- Du 25 au 29 juillet 2005 : Brandivy – Inscription par enfant : 100 €

                                   Charge totale pour la commune : 275 €.

 

- Du 1er au 5 août 2005 :      Stage de surf  - Pointe de La Torche (29)

    Inscription par enfant 130 € - Charge totale pour la commune : 355 €.

 

- Du 9 au 19 juillet 2005 : Itxassu (Pyrénées Atlantiques) - Inscription par enfant : 280 €      Charge totale pour la commune : 1 790 €.

 

- Du 16 au 17 août 2005 :    Paris – Parc Astérix  - Inscription par enfant : 65 €

         Charge totale pour la commune : 654 €.

 

-  Du 25 au 29 juillet et du 8 au 12 août 2005 : Chantiers jeunes sur la commune

avec une charge totale pour la commune de 1 062 € dont une gratification par jeune

participant de 50 € pour cinq demi-journées.

 

            Mme JACOPIN indique qu’elle trouverait normal vu l’effectif retenu de 12 enfants de limiter les inscriptions de chaque enfant.

            M. BILLARD répond que selon les séjours différentes catégories d’âge sont concernées.

Il informe en outre le conseil que le projet de séjour à la neige n’ayant pas reçu le nombre d’inscriptions attendu a été annulé.

 

            Mme JACOPIN trouve que les enfants de Pluneret sont très gâtés, ce qui est bien mais elle précise qu’elle s’abstient car elle trouve que cela coûte cher à la commune.

            M. BILLARD lui répond que certaines communes du secteur semblent vouloir nous copier.

 

 

Décision :

Le conseil approuve le programme Séjours Eté 2005 du Centre de Loisirs Sans Hébergement tel que présenté en séance ainsi que les conditions d’organisation et de prise en charge des chantiers jeunes pour l’été, organisés sur la commune avec une gratification par jeune participant de 50 € pour cinq demi-journées.

Mme JACOPIN s’abstient.

 

 

6/ Personnel communal :

     Création de deux postes au sein des services administratifs :

    Mairie : temps complet et Agence postale : temps non complet. 

 

         Il est rappelé que lors du vote du budget primitif 2004 le conseil municipal a approuvé l’inscription d’une dépense supplémentaire au chapitre des Frais de Personnel pour permettre l’embauche d’un agent au sein des services administratifs de la mairie.

            Le départ de la directrice générale des services et son remplacement à partir de l’été 2004 n’a pas permis d’engager plus tôt l’étude.

            Depuis, Mme CONTAL, adjointe au personnel, et le directeur des services ont travaillé sur ce dossier.

 

            La réflexion a été conduite en tenant en compte à la fois du besoin ressenti et constaté au sein des services administratifs de la mairie et de l’évolution des besoins au CCAS avec  l’incidence sur le remplacement de l’agent à l’Agence Postale.

 

1/ Exposé de la situation actuelle mairie-agence postale :

 

Ø      Aux services administratifs de la mairie : outre le directeur général des services

quatre agents répartis ainsi :

-         Accueil téléphonique et physique, Etat Civil, Cimetière, gestion des salles, relations vie associative, agenda du maire et des adjoints, courrier, affichage,

      secrétariat, frappe des compte rendus (commissions, conseil municipal),

      Elections (transfert à venir) : deux agents,

-         Urbanisme, Affaires foncières, Réseaux, Assainissement collectif et non collectif,    Recensements de la population, PLU, contentieux,  procédures lotissement :

      un agent

-         Comptabilité, Budgets, Régies, Personnel, contrats CAF, Temps Libre : un agent

 

Ø      A l’agence postale : un agent.

Pour les lundis, les jours d’absence et les  congés de l’agent communal en poste, un autre agent de la commune, mis à disposition au CCAS., intervient, ce qui représente une absence des services CCAS conséquente sur l’année. Les besoins du service CCAS sont aussi en augmentation de façon équivalente à ceux des autres services de la commune.

 

2/ Problématique :

 

            Plusieurs éléments sont à prendre en compte :

-         Une charge supplémentaire de travail pour l’ensemble des services et plus particulièrement  pour le service accueil est constatée depuis ces derniers mois.

 

Elle s’explique par :

·        L’augmentation de la population avec des demandes de renseignements, des démarches d’état civil, des procédures d’urbanisme plus nombreuses. 

·        Des modifications d’ordre administratif ou de nouvelles procédures. Urbanisme : instruction directe des RU et alignements, duplication et consultation services extérieurs à la charge de la commune.

Recensement de la population : complémentaires, général (en 2006 = 3 mois de travail).

Comptabilité : mise en place de la procédure Hélios.

Commande publique : dématérialisation, nouvelles procédures.

Préfecture : consultation obligatoire du site Internet de la Préfecture pour avoir connaissance des courriers, circulaires et textes officiels.

·                               Un suivi de plus en plus lourd des contentieux se répercutant sur les services urbanisme et direction des services.

 

-         La recherche par de nouvelles méthodes de travail d’une efficacité et d’une qualité du service rendu plus grandes pour tous les services, ce qui implique au départ un investissement en temps de travail (ex : fiches de procédure).

 

-  L’engagement et le suivi à partir de 2005 de programmes d’investissement importants : centre bourg, maison de l’enfance … qui nécessiteront un accompagnement administratif et technique conséquents.

 

-         Une fragilité pour deux pôles de compétence : urbanisme et comptabilité du fait de   la présence d’un seul agent pour chacun de ces domaines très importants. Toute absence prolongée de l’un ou l’autre de ces agents créerait des perturbations lourdes pour l’ensemble des services. 

 

-         Au CCAS, le développement des services nécessite désormais la présence d’un agent à temps complet, c’est à dire dégagé de son temps de travail à l’agence postale.

 

-         L’ouverture de la mairie le samedi matin implique la présence d’un seul agent à l’accueil le lundi, l’agence postale ayant les mêmes besoins ce même jour.

Il a été étudié d’éventuelles modifications d’horaires et de jours travaillés par les agents en place sans pouvoir trouver la solution idéale.

Il est donc souhaitable de rechercher une solution différente en terme de poste pour l’accueil à la mairie et pour l’agence postale, ceci afin d’assurer un accueil de qualité le lundi et éviter le report de charge de travail sur le reste de la semaine.

 

 

3/ Proposition

 

            Après une analyse approfondie qui tient compte de ces observations mais aussi de l’évolution à moyen et long terme des services administratifs, il est proposé au conseil municipal :

-         de confirmer la décision d’inscription budgétaire prise au BP 2004 par  la création d’un poste à temps complet au sein des services administratifs de la mairie pour le service Accueil.

Cette création permettra de réorganiser les services administratifs, de renforcer les services urbanisme et finances et d’optimiser la qualité des services Accueil et Etat Civil

-         de créer un poste à temps non complet à l’agence postale pour assurer le remplacement de l’agent les lundis et en période de congés, agent désormais à temps complet au CCAS. Le temps de travail représente un 12,93/35ème (lundis et congés). Une extension de ce temps de travail pourra être envisagée pour toute absence.

 

 

 

A la suite de la présentation de ce bordereau par Mme CONTAL, adjointe, M. le Maire demande s’il y a des observations.

 

Mme JACOPIN interpelle Mme CONTAL sur le fait qu’en commission des finances, Mme CONTAL a expliqué que les besoins en personnel étaient liés aux contentieux.

 

Mme CONTAL répond qu’elle a dit que le constat était une augmentation des permis de construire, d’une plus grande fréquentation du public à la mairie et qu’une grosse partie du temps de travail était occupée par les contentieux.

 

Mme JACOPIN demande si cela va durer.

 

M. le Maire soumet au vote du conseil la proposition de création de deux postes telle présentée par Mme CONTAL.

 

 

Décision :

Le conseil municipal approuve la proposition de création de deux postes supplémentaires au sein des services administratifs de la mairie : un poste à temps complet au service accueil de la mairie, un poste à temps non complet soit 12,93/35ème à l’agence postale.

Votent contre Mme JACOPIN, M. BOUXIN.

 

 

            A l’issue du vote, M. le Maire indique d’une part que la Poste remboursera à la commune une semaine de formation pour l’agent recruté et verse annuellement à la commune une participation au fonctionnement liée à l’activité de l’agence. Cette participation est en hausse sensible.

 

 

            Avec l’autorisation du maire, M. FLOURY, directeur général des services, prend la parole pour remercier au nom de ses collègues le conseil pour cette décision qui va permettre à l’équipe du personnel de continuer à assurer un service de qualité. Il ajoute que tous sont conscients que leur poste et leur rémunération sont liés aux décisions du conseil et que cela crée pour tous un devoir de rigueur et de professionnalisme vis à vis des élus et de tous les Plunerétains.

 

 

 

 

 

 

7/ Communauté de Communes du Pays d’Auray :                                 

     Election d’un quatrième suppléant

Lors du conseil municipal du 4 février 2005, il a été fait, au travers d’une question écrite, un point sur la représentation au conseil de la communauté de communes du Pays d’Auray.

La question posée est de savoir si le conseil municipal décide de pourvoir au quatrième poste de suppléant, et dans l’affirmative d’élire un délégué.

En application de l’article L 5211-7 du Code Général des Collectivités Territoriales, les délégués des conseils municipaux sont élus au scrutin secret uninominal à la majorité absolue. En outre, l’article 4 2ème alinéa précise que chaque commune bénéficie d’autant de délégués suppléants que de titulaires ; les suppléants ayant voix délibérative en l’absence de ces derniers.

 

            Mme JACOPIN pose la question du travail en binôme au sein de la communauté, soulignant que le suppléant doit être informé de l’ordre du jour des réunions.

 

            M. le Maire rappelle que le suppléant remplace le titulaire chaque fois que celui ci est absent. Le rôle et le devoir du titulaire sont non seulement d’informer le suppléant sur le contenu et l’ordre du jour mais aussi de le tenir au courant des dossiers traités.

 

M. le Maire fait appel à candidature.

 

            Mme Isabelle LANGELOTTI se déclare candidate au poste de délégué suppléant.

 

            Aucune autre candidature n’étant déclarée, M. le Maire ouvre le vote.

 

            En sa qualité de secrétaire séance, Mme RABILLER, procède au décompte des votes :

            Votants : 26 – Majorité absolue : 14 - Mme LANGELOTTI : 25 voix – Blanc : 1

 

Décision :

Mme Isabelle LANGELOTTI est élue par 25 voix délégué suppléant pour représenter la commune au sein de la Communauté de Communes du Pays d’Auray.

 

 

8/ Contrat de lutte contre les rongeurs                          

 

         Depuis plusieurs années, la commune confie annuellement à la société CIP 56 un contrat de lutte contre les rongeurs.

            L’entreprise procède aux travaux de dératisation. Un technicien passe quatre fois par an sur la commune. Le contrat concerne les lieux susceptibles d’attirer ce genre de nuisibles : exploitations agricoles (premier passage gratuit), égouts …

            Pour l’année 2005, CIP 56 propose un contrat d’un montant de 1 988,65 € TTC.

 

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil municipal confie à la société CIP 56 un contrat de lutte contre les rongeurs pour l’année 2005 sur la base d’ un montant de 1 988. 65 € TTC. 

 

 9/ Questions diverses :

 

 9.1 Rencontre conviviale des retraités et des personnes âgées

 

Mme BELLEGO, 1ère adjointe, informe le conseil que dans le cadre de la Semaine Bleue, de nombreux retraités et personnes âgées ont été les acteurs d’un film réalisé par les C.C.A.S. sur des rencontres avec les jeunes. Ce fut un moment fort de partage intergénérationnel dans chaque commune concernée : Auray, Brech, Ploemel, Plumergat, Pluneret, Pluvigner, Sainte-Anne d’Auray, Saint-Philibert.

Les C.C.A.S. proposent à tous les aînés de passer un après-midi ensemble autour de la projection du film de toutes ces communes, le Vendredi 4 Mars 2005 à 14H30 à la Salle des Fêtes d’Auray, dans l’immeuble de la Mairie

Toutes les personnes présentes seront invitées à prendre un goûter convivial offert en fin d’après-midi.

Les inscriptions seront prises dans les mairies ou au CCAS, en signalant éventuellement le problème du transport pour lequel des solutions sont prévues.

En ce qui concerne PLUNERET, l’invitation se fera uniquement par voie de presse, le club Yvon NICOLAZIC qui a participé à la Semaine BLEUE a été informé personnellement

 

 9.2 Questions de Mme JACOPIN

 

Au début de la séance du conseil municipal du 4 février 2005, Mme JACOPIN a demandé l’inscription de deux questions orales à l’ordre du jour de la séance.

            La réponse à ces deux questions a été inscrite à l’ordre du jour de la présente séance.

 

 

·        Participation du SIAGM à la Communauté de Communes

 

Mme JACOPIN a demandé pourquoi le SIAGM n’est pas invité aux réunions de la communauté de communes du Pays d’Auray.

 

M. le Maire répond que le SIAGM est un syndicat mixte et ne peut à ce titre être partie prenante d’une structure du même type.

Cependant des représentants de ce syndicat ont participé activement à la commission environnement de la communauté de communes sur le dossier de la protection de la ressource en eau. Le SIAGM a participé aux travaux de la commission PLU de la commune de PLUNERET.

 

         Mme JACOPIN demande si on tient compte des avis du SIAGM à la Communauté de Communes.

            M. le maire répond que le SIAGM ne peut pas juridiquement siéger au sein du conseil communautaire. Il peut être invité à titre d’information mais pas comme participant. Il cite en appui de son propos l’exemple du dossier de la protection de la ressource en eau.

 

 

 

 

·        Commission PLU et conseil municipal

 

Mme JACOPIN demande pourquoi les procès-verbaux de la commission PLU ne sont pas validés par le conseil municipal.

 

M. le Maire répond que la révision d’un plan local d’urbanisme obéit à des règles fixées par la loi Solidarité et Renouvellement Urbain du 13 décembre 2000 et la loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003.

Chaque étape importante des travaux de révision du PLU a fait l’objet d’une communication au conseil municipal et ou en réunions publiques.

La commission PLU constitue par elle-même un groupe de travail chargé de préparer l’ensemble des éléments qui seront présentés au conseil municipal pour décision lorsque l’ensemble du processus de révision aura abouti.

 

Mme JACOPIN demande qu’elle est la valeur des procès-verbaux de la commission ?

M. le Maire répond qu’ils ont pour valeur celle du travail réalisé par la commission. La décision est prise par le conseil municipal. Le procès-verbal permet d’informer le conseil, ajoutant que les procès-verbaux n’ont pas à être systématiquement approuvés par le conseil municipal.

 

                         

·        Commission Culture et Communication et bulletin municipal

 

Par courrier en date du 14 février 2005, annexé au document de travail de la présente séance, Mme JACOPIN pose une question concernant la commission Culture et Communication et le bulletin municipal.

 

M. le Maire indique que sa réponse est apportée par le document remis sur table dont le contenu est le suivant :

           

-         En ce qui concerne le « nous », il faut comprendre l’équipe municipale majoritaire dont vous avez choisi de vous désolidariser en son temps.

-         L’action municipale est développée dans un bulletin d’informations paraissant trois fois par an comme dans de nombreuses communes environnantes.

Ce bulletin est ouvert au milieu associatif.

La commission Culture et Communication a fixé le cadre général du contenu de ce bulletin, à savoir : éditorial, activités des adjoints délégués, vie associative …

 

 

L’ordre du jour étant épuisé, M. le Maire lève la séance du conseil à 23h15.

 

                                   ______________________

 

 

 

 

 

 

RELEVE DES DECISIONS

 

 

COMPTES RENDUS DU CONSEIL MUNICIPAL

Séances du 21 janvier 2005 et du 4 février 2005. 

 

·        Séance du 21 janvier 2005 :

Le conseil municipal approuve le compte rendu de la séance du conseil du  21 janvier 2005. Mme JACOPIN vote contre.

·        Séance du 4 février 2005 :

Le conseil municipal approuve le compte rendu de la séance du conseil du 4 février 2005. Mme JACOPIN vote contre.

 

P 2/3

 

 

P 2/3

COMMISION DES FINANCES :

Compte rendu de la réunion du 14 février 2005.

 

 

·        Compte Administratif 2004 :

Au terme de la présentation par M. UNTERSINGER, adjoint délégué aux finances :

- des résultats du compte administratif 2004 qui font apparaître au  31/12/2004 pour la section de fonctionnement un excédent de 495 073.10 € et pour la section d’investissement un déficit de 333 057.00 €, 

- des restes à réaliser de la section d’investissement 2004 pour un montant en dépenses de 421 688. 94 € et en recettes de 66 437. 60 €,

 

 après que M. le Maire soit sorti de la salle du conseil,

sous la présidence de Mme BELLEGO, 1ère adjointe, le conseil municipal a approuvé le compte administratif 2004.

·        Affectation du résultat de l’année 2004 :

A l’unanimité (M. le Maire revenu en séance et ayant repris la présidence), le conseil municipal a approuvé la proposition de la commission des finances pour l’affectation du résultat 2004, à savoir :

- en section de fonctionnement 

  ligne 002 : excédent de fonctionnement reporté : 50 000 €

- en section d’investissement

 compte 1068 : excédent de fonctionnement capitalisé : 645 073. 10 €.

·        Compte de gestion – Année 2004 :

Le conseil municipal a approuvé à l’unanimité le compte de gestion 2004 de la commune édité par les services du Trésor Public

 

P 4/12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P 13/14

 

 

 

 

 

 

P 14

Maison de l’Enfance – CLSH : Avant Projet Définitif

P 15/16

M. BILLARD, adjoint délégué, a rappelé les différentes délibérations prises par le conseil concernant le projet de construction de la Maison de l’Enfance – CLSH, ainsi que les travaux du groupe de travail constitué à cet effet.

Les conseillers ont disposé des plans de l’Avant Projet commentés et complétés par une projection sur écran de l’avant projet en 3 dimensions.

Le conseil municipal a validé l’Avant Projet Définitif (APD) et a autorisé le maire à poursuivre la procédure.

Mme JACOPIN s’abstient.

 

Affaire Foncière : Cession Consorts Lainé – Commune – centre bourg

P 16

Le conseil approuve à l’unanimité l’acquisition auprès des consorts Lainé d’une parcelle AK n° 1p en cours de numérotation, d’une contenance de

75 m², au prix de 25,92 € le m². Cette acquisition est nécessaire pour l’aménagement du centre bourg.

 

Commission Culture et Communication :

Compte rendu de la réunion du 31 janvier 2005.

 

·        Concours photos :

A l’unanimité, le conseil approuve l’organisation de deux concours photos : l’un en septembre 2005, ouvert à toute la population du pays d’Auray sur le thème : « Le pays d’Auray, ses paysages et ses activités humaines », l’autre pour les enfants des écoles élémentaires avec appareils photos jetables et retient le principe de la prise en charge des frais afférents.

·        Expos Jeunes :

A l’unanimité, le conseil donne à la commission son aval pour l’organisation de l’exposition Jeunes Artistes du 2 au 9 avril 2005 et accepte le principe de la prise en charge par la commune de la dépense relative à cette manifestation.

·        Séjours Eté 2005 – CLSH : Programme, tarification.

Le conseil ayant approuvé l’inscription à l’ordre du jour de la séance de ce bordereau supplémentaire, M. BILLARD a présenté le programme des séjours et chantiers jeunes Eté 2005 et le budget prévisionnel faisant apparaître notamment le montant de l’inscription et la charge restant pour la commune.

- Du 4 au 9 juillet 2005 : Guerlédan – Inscription par enfant : 120 €

                                Charge totale pour la commune : 211. 60 €.

- Du 18 au 22 juillet 2005 : Arzon – Inscription par enfant : 120 €

                                       Charge totale pour la commune : 180 €.

- Du 25 au 29 juillet 2005 : Brandivy – Inscription par enfant : 100 €

                                    Charge totale pour la commune : 275 €.

- Du 1er au 5 août 2005 : Stage de surf  - Pointe de La Torche (29)

 Inscription par enfant 130 € - Charge totale pour la commune : 355 €.

- Du 9 au 19 juillet 2005 : Itxassu (Pyrénées Atlantiques)

Inscription par enfant : 280 € - Charge totale pour la commune : 1 790 €.

- Du 16 au 17 août 2005 : Paris – Parc Astérix

Inscription par enfant : 65 € -  Charge totale pour la commune : 654 €.

Le conseil approuve le programme Séjours Eté 2005 – CLSH tel que présenté en séance ainsi que les conditions d’organisation et de financement des chantiers jeunes d’été organisés par le CLSH sur la commune (du 25 au 29 juillet et du 8 au 12 août 2005) avec une charge totale pour la commune de

1 062 € et une gratification par jeune de 50 € pour cinq demi-journées.

Mme JACOPIN s’abstient.

P 17/18

 

 

 

 

P 18/19

 

 

 

P 20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Personnel Communal :

Création de deux postes au sein des services administratifs.

P 21/23

Mme CONTAL, adjointe déléguée au personnel, a présenté au conseil la répartition actuelle des postes au sein des services administratifs de la commune : mairie et agence postale.

Pour faire face à la charge supplémentaire de travail liée en partie à l’augmentation de la population, aux modifications d’ordre administratif et aux nouvelles procédures, au développement des services au CCAS, il est proposé la création de deux nouveaux postes : un poste à temps complet au service accueil de la mairie, un poste à temps non complet à l’agence postale.

Le conseil municipal approuve la proposition de création de deux postes supplémentaires au sein des services administratifs de la mairie : un poste à temps complet au service accueil de la mairie, un poste à temps non complet soit 12,93/35ème à l’agence postale.

Votent contre Mme JACOPIN, M. BOUXIN.

 

 Communauté de Communes du Pays d’Auray :

Election d’un quatrième suppléant.

P 24

Le conseil a procédé par vote à l’élection d’un quatrième suppléant pour représenter la commune au sein de la Communauté de Communes du Pays d’Auray, le poste étant vacant suite au retrait par le conseil municipal de ses délégations extérieures à Mme JACOPIN.

M. le maire a lancé un appel à candidatures.

Mme Isabelle LANGELOTTI a fait acte de candidature. La candidature ayant été acceptée, le conseil a procédé au vote à bulletin secret.

Mme RABILLER, secrétaire de séance, a procédé au dépouillement et au décompte des votes. Votants : 26 – Majorité absolue : 14

Mme LANGELOTTI est élue par 25 voix ; Blanc : 1.

 

Contrat de lutte contre les rongeurs.

P 24

A l’unanimité, le conseil municipal confie à la société CIP 56 un contrat de lutte contre les rongeurs pour l’année 2005 sur la base d’un montant de

1 988. 65 € TTC. Le montant de la dépense sera inscrit au BP 2005, section de fonctionnement, article 61521.

 

 

 

 

 

                                               ___________________