CONSEIL MUNICIPAL

SEANCE DU 12 JUILLET 2005.

 

         ORDRE DU JOUR

 

1       Séances du  conseil Municipal.

1.1       Approbation du compte rendu du 15 juin 2005                                                    P 3

1.2       Approbation du compte rendu du 29 juin 2005                                                    P 4

 

2       Syndicat Mixte de la Région Auray Belz Quiberon

2.1              Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de production

et de distribution d’eau potable                                                                            P 4

2.2              Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d’assainissement          P 5

2.3              Rapport annuel sur le service d’élimination des déchets                                       P 5/6

 

3        Commission d’Aménagement du Territoire – Réunion du 11 juin 2005.

3.1       Signalisation en centre bourg                                                                                P 6/7

3.2       Contrats SPS et Contrôle Technique Extension bâtiment                                     P 7

            Services Techniques (pour information)

 3.3      Plan quinquennal                                                                                                   P 7/9

 3.4      Cession de voirie et espaces verts Loch 2                                                             P 9

 3.5      Infos sur travaux rue de Lann Guerban                                                                P 9

 3.6      Dénomination de voirie Logements sociaux route de Kermadio                          P 10

   

4   Restaurant Scolaire.

4.1          Marché restauration scolaire municipale 2005/2007 :                                     P 10/13

              Attribution du marché

4.2         Tarif des repas 2005/2006                                                                                   P 13

 

5   Aménagement du carrefour de la Terre Rouge :                                         P 14

          Délégation de maîtrise d’ouvrage à la ville d’Auray

 

6   Groupe scolaire publique : Pose de panneaux signalétiques                              P 15

 

7   Résidence Kérélys : Convention tripartite de cautionnement solidaire P 16

 

8       Mission Locale du Pays d’Auray :                                                                   P 16

Demande de financement complémentaire

 

9   Questions diverses.

9.1                    Restaurant scolaire – mobilier : rectificatif                                                      P 16/17

9.2                    Maison des Jeunes : Indemnité pour personnel vacataire                                 P 17

 

 

 

 

 

Conseil municipal – Séance du 12 juillet 2005

 

L’an deux mille cinq, le 12 juillet 2005 à 20h30, le Conseil Municipal de PLUNERET,

convoqué par courrier en date du 4 juillet 2005, s’est réuni en séance publique à la Mairie,

sous la présidence de Monsieur Jean Jacques MEROUR, Maire

Etaient présents : Mmes BELLEGO, CHASSING, CONTAL, GALERNE, JACOPIN, JUSTOME,

LANGELOTTI, RABILLER et RIO,

M. MEROUR, AILLOUD, BILLARD, CELO, KERDAL, LE BERRIGAUD, LE BRIERO,

LE GUENANFF, LE LABOUSSE, MAGNIEZ et de WIT.

Pouvoirs :

Mme LECOUFFE  à M BILLARD , Mme BAILLY  à Mme BELLEGO,                      

Mme ROBY-THOREL à Mme RIO, M. BIETRIX à M. LE BRIERO,

M.UNTERSINGER à M. MEROUR.                        

Nombre de conseillers en exercice : 27 - Présents : 20 - Votants : 25

 

___________________

 

 

Documents remis sur table à l’ouverture de la séance :

 

-          Marché de restauration scolaire municipale 2005/2007 : rapport du groupe de travail « Analyse »

-          Trois bordereaux supplémentaires proposés pour inscription à l’ordre du jour sous réserve de l’accord du conseil

·         Services techniques – création d’un poste d’apprenti

·         Extension du bâtiment des services techniques – lancement de la consultation des entreprises

·         Secteur La Villeneuve – voie d’accès

Acquisition foncière Commune/consorts LAINE.

 

___________________

 

 

            Monsieur le Maire procède à la vérification du quorum. Le quorum étant atteint, il ouvre la séance.

 

            Secrétariat de séance :

 

            Monsieur le Maire fait appel pour le secrétariat de séance. Madame RABILLER se propose

            Le conseil approuve à l’unanimité sa désignation.

 

            Bordereaux supplémentaires :

 

            Monsieur le Maire demande au conseil l’autorisation d’inscrire à l’ordre du jour trois bordereaux supplémentaires/

- Services techniques – création d’un poste d’apprenti.

            En séance le 29 juin 2005, le conseil a approuvé le principe de la création du poste.

 

- Extension du bâtiment des services techniques – lancement de la consultation des entreprises

            En séance le 29 juin 2005, le conseil a désigné les titulaires des contrats SPS et contrôle technique.

 

 

- Secteur La Villeneuve – voie d’accès : Acquisition foncière Commune/Consorts LAINE.

 

            A l’unanimité  le conseil municipal approuve l’inscription à l’ordre du jour de ces trois bordereaux supplémentaires.

 

 

1°/ Séances du conseil municipal  

 

1-1 Approbation du compte rendu du 15 juin 2005 :

 

Monsieur le Maire soumet au vote du conseil municipal le compte rendu de la séance du 15 juin 2005. Ce document a été adressé aux conseillers avec la convocation à la présente séance.

Il demande s’il y a des observations sur ce document.

Mme JACOPIN fait part de plusieurs observations :

- page 2 (au bas de la page)

            Elle demande qu’à l’avant dernière ligne la phrase soit complétée avec la mention « zonage des espaces proches du rivage concernés pour les décisions de justice »

- page 6

            Mme JACOPIN affirme que Mme LE DORZE ne parlait pas comme cela est indiqué d’une acquisition immobilière mais d’un terrain.

            L’ensemble des élus réagit pour confirmer les propos de Mme LE DORZE ;

- page 6

            Concernant le troisième dossier rejeté sur la forme, Mme JACOPIN tient à préciser que le moyen invoqué concernait le recueil des arrêtés qui n’existait pas.

            Il lui est répondu que le compte rendu relate bien ce qui a été dit en séance.

            Mme JACOPIN dit que pour elle aujourd’hui qu’il s’agissait bien du moyen concernant le recueil des arrêtés.

            La modification du compte rendu précise sur ce point est refusée par le conseil s’agissant d’un complément d’information et non d’une modification.

- page 7

            Concernant le paragraphe relatant les propos de Mr FERRAND au sujet du secteur de Lissaden, Mme JACOPIN précise qu’une autorisation a été donnée à tous les propriétaires d’abattre leur bois.

            Mme RABILLER fait observer qu’avec cette observation on n’est plus dans l’approbation du compte rendu de la séance.

            Monsieur le Maire souligne que les propos relatés sont bien conformes à ce qu’a dit Mr FERRAND.

- page 7

            Mme JACOPIN demande comment il faut interpréter la notion d’accès par le haut pour le projet sur Kerfontaine.

 

            Aucune autre observation étant formulée, Monsieur le Maire soumet au vote le compte rendu de la séance du 15 juin 2005 en proposant de retenir l’ajout signalé par Mme JACOPIN en page 2, le reste n’étant que des compléments d’information.

 

Décision :

Avec prise en compte de cet ajout en page 2, le conseil municipal par 24 voix approuve le compte rendu de la séance du conseil du 15 juin 2005.

Mme JACOPIN s’abstient.

 

 

 

1-2 Approbation du compte rendu du 29 juin 2005

 

            Monsieur le Maire soumet au vote du conseil municipal le compte rendu de la séance du 29 juin 2005. Ce document a été adressé aux conseillers avec la convocation à la présente séance.

            Il demande s’il y a des observations sur ce document.

 

- page 22

Mme JACOPIN demande au Maire à quelle commission du syndicat d’Auray Belz Quiberon il fait allusion.

Monsieur le Maire répond qu’il y a plusieurs commissions au sein du syndicat mais de mémoire il ne peut le préciser.

Il lui propose de lui répondre à la prochaine séance et confirme que les délégués du syndicat ont bien eu connaissance du courrier.

Aucune autre observation étant formulée, Monsieur le Maire soumet au vote le compte rendu de la séance du 29 juin 2005.

 

Décision :

Par 24 voix, le conseil municipal approuve le compte rendu de la séance du conseil du 29 juin 2005. Mme JACOPIN s’abstient.

 

 

2°/ Syndicat Mixte de la Région Auray Belz Quiberon.

 

Chaque année, le Président du Syndicat Mixte Auray Belz Quiberon présente les rapports sur les différents services rendus par le syndicat. Les communes membres du syndicat sont toutes rendues destinataires d’une copie des rapports.

 

2-1 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de production et de distribution d’eau potable

 

            Mr de WIT présente au conseil le rapport soulignant un certain nombre d’informations concernant notamment la commune de Pluneret et entre autres la forte hausse du nombre d’abonnés. Il invite les conseillers à faire part de leurs observations.

 

            Mr LE BRIERO demande des précisions en page 8 sur les volumes livrés gratuitement

            Mr le Maire répond que c’était le cas notamment pour le golf de Ploemel. Ce ne sera plus le cas avec le nouveau contrat. Les volumes consommés seront facturés.

            Il ajoute que dans le passé certains contrats étaient passés avec livraison gratuite en contre partie très souvent de servitudes de passage.

 

            Mr MAGNIEZ intervient sur la qualité de l’eau et demande quelles sont les normes fixées.

            Mr de WIT répond qu’il s’agit de normes françaises.

            Mr MAGNIEZ s’étonne qu’il n’y a pas dans le rapport de commentaires sur les résultats.

            Mr de WIT répond qu’en cas de problème le rectificatif serait vite apporté.

            Mr MAGNIEZ reste surpris que les gens ne se posent pas de question.

            Mr le Maire répond que dans le rapport sont insérés les rapports de la DDASS du Morbihan et de Loire Atlantique, ce dernier concernant Arzal.

            Il ajoute que si les résultats sont bons pour Tréauray, il le sont moins pour Arzal.

 

 

 

 

2-2 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d’assainissement.

 

            Mr de WIT présente le rapport annuel.

            Aucune observation particulière n’est formulée par l’assemblée.

            Il est noté l’augmentation importante du nombre d’abonnés pour Pluneret comme pour l’adduction en eau potable.

            Les travaux importants assurés en 2004 pour le syndicat pour la compte de la commune ont été soulignés.

 

2-3 Rapport annuel sur le service d’élimination des déchets.

 

            Mr de WIT présente le rapport annuel.

 

            Mme JACOPIN demande ce que devient le tout venant

            Mr le Maire répond que l’entreprise GRANDJOUAN est chargée dans le cadre de sa mission de la logistique des déchetteries.

            Mr CELO demande si des problèmes d’organisation de la collecte ont été signalés, indiquant qu’à l’Hyper Champion il y a des problèmes de régularité du ramassage.

            Le problème des déchets verts est aussi évoqué. Ils deviennent très importants.

            Mr KERDAL indique qu’à Sainte Anne d’Auray sur le site géré par GRANDJOUAN il y a déjà eu des ventes de compost.

            Mme JACOPIN souhaite que des précisions soient demandées à la prochaine réunion du syndicat.

            Mr KERDAL considère que le contrôle devrait être renforcé. Il a fait le constat le lundi d’apports importants de déchets verts par des voitures banalisées mais avec des remorques professionnelles.

            Mr de WIT répond qu’il faut demander à GRANDJOUAN de faire respecter la réglementation.

            Mr LE BRIERO constate que les contrôles de l’usine d’incinération de Plouharnel sont limités à une seule journée dans l’année. Il juge cela pas sérieux.

            Mme CHASSING précise que les délégués ont toujours eu pour objectif de chercher à ce que la situation s’améliore.

            Mr de WIT indique que la commission est ou va se mettre en place pour trouver une solution de remplacement, mais pour autant il ne faut pas espérer que l’on va tout éliminer.

            Mme JACOPIN lui répond qu’il met là en cause la cheminée mais pas l’incinérateur. Elle demande ce qui va se passer au 28 décembre 2005 et ajoute qu’il faut y réfléchir et ne pas attendre.

            Mr le Maire lui répond que ce qui va se passer c’est la mise aux normes de l’usine. Elle est considérée aux normes actuelles. Au 1er janvier 2006, il y aura de nouvelles normes, l’engagement pris c’est de mettre l’usine aux nouvelles normes.

 

            Mme JACOPIN fait référence au plan départemental.

            Mr le Maire lui répond qu’il n’est pas opérationnel. C’est de la responsabilité de l’Etat.

            Mme JACOPIN dit que pour elle on se cache toujours quand on a besoin derrière la Préfecture, mais qu’elle n’a toujours pas confiance en la Préfecture. Elle souligne que personne n’a jamais mis en cause les élus qui ne peuvent pas être des spécialistes, ce n’est pas leur rôle.

            Mr le Maire ajoute pour le plan départemental qu’à l’époque la majorité des communes ont dit que ce plan « ne tiendrait pas la route ». Alors faire aujourd’hui référence à un plan qui dès le départ n’existe pas l’interroge, même si cela ne veut pas dire que le problème n’est pas réel.

 

            Mr de WIT poursuit le commentaire du rapport du syndicat. A une question posée sur la distribution des composteurs, il répond que 80 demandes ont été satisfaites sur 180 demandes au total.

 

            Mme JACOPIN précise que 40 % du tri repart à l’incinération. Elle trouve cela regrettable, et décourageant pour les gens qui trient. Elle souhaite que les élus aillent dans le même sens que les associations, considérant que la population ne demande que cela.

 

            Mr LE GUENANFF dit à Mme JACOPIN qu’il n’est pas d’accord avec la dernière partie de son propos.

 

            Mme JACOPIN demande à connaître le coût de la collecte à la tonne et par habitant.

 

            Mr BILLARD répond que la réponse peut être trouvée à partir du tableau figurant en page 15 du rapport.

 

            Au terme de la présentation des trois rapports et après les échanges, Monsieur le Maire demande au conseil municipal de lui donner acte de ces communications.

            Les votes suivants sont exprimés :

 

- Rapport 2004 sur le prix et la qualité du service public de production et de distribution d’eau potable

Par 24 voix, le conseil municipal prend acte sans observation de la communication du rapport 2004 sur le service eau potable.

Mme JACOPIN s’abstient.

 

- Rapport 2004 sur le prix et la qualité du service public d’assainissement

Par 24 voix, le conseil municipal prend acte sans observation de la communication du rapport 2004 sur le service assainissement.

Mme JACOPIN s’abstient.

 

- Rapport 2004sur le service d’élimination des déchets

Par 24 voix, le conseil municipal prend acte sans observation de la communication du rapport 2004 sur le service d’élimination des déchets.

       Mme JACOPIN vote contre.

 

 

3°/ Commission d’Aménagement du Territoire – Réunion du 11 juin 2005.

 

3-1           Signalisation centre bourg.

 

Il a été demandé suite à la commission Aménagement du Territoire du 16 avril 2005 des devis à cinq fournisseurs de matériel de signalisation.

            Les propositions suivantes ont été reçues :

SES: 18 091,49 €

La Croix: 19 391,42 €

Nadia: 22 593,82 €

Access: 16 016,56 €

SES: 18 602,44 €

 

L’offre de la société  SES est proposée comme mieux disante: prix, qualité, esthétique après examens des devis et des échantillons déposés par les fournisseurs.

Le coloris gris pour l'arrière et la tranche des panneaux est retenu en regard au rendu sur échantillons.

Le devis sera modifié en fonction des derniers éléments techniques: potences sur les espaces piétons réduits, par exemple.

 

Mme CONTAL précise qu’au devis SES il y a lieu d’ajouter un supplément de 165, 10 € TTC pour une modification nécessaire sur un poteau. Elle ajoute que malgré tout le coût définitif sera inférieur au montant annoncé suite à quelques modifications.

Elle indique qu’une grande attention a été portée sur l’esthétique et la qualité du produit et propose au conseil municipal de retenir la proposition de la commission majorée du supplément indiqué.

 

Décision :

Par 24 voix, le conseil municipal retient l’offre de la société SES pour la fourniture du matériel de signalisation pour le centre bourg sur la base d’un montant total de 18 767.54 € TTC.

Mme BELLEGO s’abstient.

 

3-2           Propositions tarifaires : contrats SPS et Contrôle Technique concernant l’extension des services techniques.

 

Mission SPS:

Cabinet Guégan: 1 046,5 € TTC

Ouest Coordination: 1 727,02 € TTC

VERITAS: 1 554,80 € TTC

Guingamp Coordination: 1 148,16€ TTC

SECOBAT: 1 883,71 € TTC

Contrôle technique:

APAVE: 1 794 € TTC

VERITAS: 3 677,70 € TTC

 

La commission propose de retenir le cabinet Guégan pour la mission SPS et APAVE  pour le contrôle technique.

Ce bordereau a été délibéré en séance du 29 juin 2005.

 

3-3           Plan quinquennal 2005.

 

Une liste de travaux est examinée et il est retenu d'effectuer en priorité cette année les travaux suivants:

 

Village de Kervingu:

      74 m/l de busage et pose de grilles avaloires

      Stabilisation de l'accotement

      Application de PATA sur chaussée

 

Tréguevir- route de Kervingu:

-   Busage sur environ 90 m/l et pose d'avaloires

      Stabilisation de l'accotement

      Pose de 4 m/l de grille acodrain

Les frais de busage seront répartis avec participation des propriétaires sur les parties entrées des propriétés.

Des devis hors plan quinquennal seront demandés pour la réfection d'une partie de la voirie après vérification du stabilisé sous voirie et de la bande de roulement, plus le marquage des bas côtés

 

Kerrouz:

Busage et curage de 300 m/l environ

Environ 200 m/l de voirie seront à prévoir en réfection dans les années à venir à cause des racines d'arbres.

 

Roch Bihan:

Application d'un bicouche sur chaussée sur environ 800 m², le curage ayant été fait il y a 3 ans.

 

Le Téno:

Application d'un bicouche sur chaussée sur environ 925 m²

 

Route de Kerzuhen- Kercadic- CR des Travaux:

Curage de fossés et arasement des accotements sur 630 m/l

 

Le Gohic:

Réfection partielle du carrefour. Réfection de la partie centrale du haricot avec si besoin réfection des sous bassement pour une bonne tenue dans le temps.

 

Kerniolen:

Tous les ans le PATA est refait mais ne résout pas le problème de ce secteur: il faudrait refaire un bi-couche sur près de 1800 m/l. Voir devis avant décision pour cette année.

Le chemin de Kerniolen étant privé, il n'y aura pas d'intervention communale.

 

Tormor:

Curage du fossé et arasement de l'accotement  sur  255m/l

 

Route de Kerfontaine:

Le conseil Général intervenant pour la reprise du réseau d'eaux pluviales aux alentours du rond point, il est souhaitable de revoir le reste du réseau en passant le diamètre des buses de 300 à 500, ce en prévision de l'urbanisation. Par contre ces travaux seront à envisager hors plan quinquennal et il est souhaitable de contacter la même entreprise que celle retenue par le Conseil Général pour une logique de coûts dus au déplacement du matériel. Le mode de financement sera alors étudié.

 

Lescheby:

Il est urgent de régler le problème de flaque importante se formant au carrefour qui mène à la résidence des Violettes.

 

La croix percée:

Il est proposé de mettre en place un ralentisseur chemin des Pierrots afin de limiter la vitesse et sécuriser le carrefour avec l'impasse de Lann Gerban et la RD. La signalisation sera implantée en conséquence.

L’emplacement exact du ralentisseur est défini par un travail sur le terrain et l’analyse du comportement des automobilistes.

 

Rue Pompidou:

Il est décidé de ne pas étudier les propositions antérieures étant donnée l'incertitude de l'affectation future de cette route.

En attendant 2 purges seront nécessaires à cause des racines d'arbres et une réfection par coulis à froid sera examinée hors plan quinquennal en fonction des orientations et des futures utilisations de cette voirie

 

Le coût de tous ces travaux sera évalué et les priorités seront revues si le total dépassait les   38 522,50 € disponibles.

 

Le conseil municipal n’aura pas à délibérer sur ce bordereau. Les crédits ont été inscrits au budget 2005 et la commune a reçu notification de la subvention du Conseil Général.

            Mr LE LABOUSSE signale une erreur dans le document de travail pour Kerniolen. Il faut lire 1800 m² et non 1800 ml comme indiqué.

            Mr de WIT précise qu’il s’agit d’une liste non définitive. C’est ce qui sera fait dans les grandes lignes. La liste reste ouverte s’il y a une urgence à un endroit elle sera prise en compte.

            Mr LE LABOUSSE précise que la route de Crabihal – Lomelec est endommagée.

            Mr CELO fait état qu’à Kervingu par forte chaleur le goudron se décolle avec les roues des engins et sur Tréguevir, les gravillons bouchent les buses.

            Mr de WIT répond qu’il y a effectivement quelques problèmes ainsi qu’un affaissement par endroits des accotements, sans doute du à la double intervention de l’entreprise quant aux gravillons, il ajoute qu’à l’occasion du passage de la balayeuse sur la commune le problème sera réglé.

 

3-4           Cession de voirie et espaces verts.

 

Il est proposé d’accepter la rétrocession gracieuse à la commune des voiries et espaces verts du lotissement du Loch 2. Les deux autres tranches de ce lotissement ont eu antérieurement des réponses positives.

En cas d’accord, le dossier sera soumis à enquête publique.

 

            Il s’agit d’une opération de forme dans la continuité des décisions similaires déjà prises pour Loch 1 et Loch 3.

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil municipal approuve l’incorporation dans le domaine communal de la voirie et des espaces verts du lotissement Loch 2, et autorise le maire à lancer l’enquête publique pour leur classement dans le domaine public de la commune.

 

 

3-5           Info concernant les travaux Rue de Lann Guerban.

 

Le revêtement a été refait par le Conseil Général sans concertation préalable avec la mairie. Il est constaté des salissures sur les bordures de trottoirs posées dernièrement. Le CG en sera informé;

D'autre part, il revient à la commune de procéder et de financer la réfection des marquages au sol. Ce genre de marquage n'est pas réalisable par la machine du service technique, il faudra donc faire appel à une entreprise en sachant que ces travaux non prévus n'ont pas été budgétés et représentent un somme non négligeable. Devis demandés.

Le conseil n’a pas à délibérer sur ce bordereau présenté à titre d’information.

            Au sujet de cette information, Mr AILLOUD évoque la déviation des poids lourds en centre bourg.

 

            Mr de WIT indique que l’interdiction de traversée des + de 3,5 tonnes en centre bourg est provisoire pendant les travaux.

 

            Mme CONTAL souligne le fait que la configuration nouvelle du centre bourg entraînera une certaine difficulté pour les poids lourds, ce qui pourrait inciter les véhicules en transit à l’éviter.

 

3-6           Proposition de dénomination de voirie – Logements sociaux route de Kermadio.

 

La commission propose au conseil une dénomination pour la future voirie des logements sociaux route de Kermadio à savoir : Rue Lann Illiz.

 

            Une explication est apportée par le Maire sur le sens de la traduction du nom proposé : Lann Illiz : territoire – terrain de la « petite église ».

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil municipal dénomme « Rue Lann Illiz » la future voie de desserte des logements sociaux route de Kermadio.

 

 

4°/ Restaurant scolaire.

 

4-1 Marché de restauration scolaire municipale 2005/2007

       Attribution du marché.

 

            En séance le 29 juin 2005, le conseil municipal a été informé que suite à l’adoption du cahier des charges relatif à la consultation pour le marché de restauration scolaire municipale 2005/2007, une consultation de type « procédure adaptée » a été lancée. Les candidats intéressés par ce marché ont sollicité un dossier qui comprenait un cahier des charges détaillé valant CCTP et CCAP, un règlement de consultation et un acte d’engagement.

Les dossiers remis par les candidats comprenaient un certain nombre de documents permettant de juger le leurs capacités techniques, financières et professionnelles ainsi que de la valeur de leur offre (propositions de menus, grammages, équilibre alimentaire, hygiène, sécurité…). Par acte d’engagement, le candidats ont indiqué leur offre de prix présentée sous forme de prix unitaire selon les quatre catégories suivantes : repas pour élèves de maternelle, repas pour élèves du primaire, repas pour enfants du centre de loisirs et repas adultes.

Pour aider les candidats à formuler leur proposition, il leur a été indiqué à titre d’information l’ordre de grandeur du nombre de repas servis, avec pour référence l’année civile 2004 : 39 000 repas servis ventilés en 11 000 repas pour maternelles, 20 700 repas pour le primaire, 4 700 repas pour le CLSH et 2 600 repas adultes.

Sept sociétés ont demandé un dossier et six offres ont été enregistrées à la date limite fixée pour la consultation soit le 10 juin 2005. Une entreprise a décliné sa participation après réception du cahier des charges.

Le groupe de travail composé par le conseil du 29 juin a été réuni dès le 30 juin puis une seconde fois le 4 juillet. Les offres ont été analysées dans un premier temps au vu des critères qualitatifs fixés dans le règlement de consultation, puis ensuite par prise en compte du critère économique.

Le rapport sur le résultat de l’analyse sera présenté par le maire en séance avec une proposition d’attribution du marché.

 

         Outre cette information, les conseillers ont pris connaissance du rapport du groupe « analyse » reproduit ci après.

 

Le présent rapport est établi à l’intention des membres du conseil municipal réunis en séance le mardi 12 juillet 2005 pour l’attribution du marché de restauration scolaire municipale 2005/2007.

  Déroulement de la procédure

 

·         Publicité :

Dans une première étape,  le conseil municipal a validé le cahier des charges du futur marché de restauration scolaire qui outre la répartition des charges  a prévu de maintenir le type de service de restauration en vigueur, à savoir la fabrication in situ des repas par un cuisinier gérant salarié du prestataire mis à disposition pour le temps de la mission.

            Suite à cette validation, une procédure de marché adapté conforme au code des marchés publics (marché inférieur à 230 000 € HT sur la totalité de la période de deux ans) a été lancée le 29 avril 2005. L’obligation de publicité a été respectée avec la publication  le 4 mai 2005 d’un avis d’information dans le journal Ouest-France, rubrique « Marchés Publics procédure adaptée ».

           

·         Mise en concurrence :

Suite à la publication, sept entreprises ont demandé à recevoir le dossier de consultation.

Ce dossier comprenait les pièces suivantes :

-          Le règlement de consultation

-          L’ acte d’engagement pour remise de l’offre de prix

-          Un cahier des charges valant CCAP et CCTP

Dès réception des demandes, les dossiers ont été expédiés aux candidats en rappelant la date limite de remise des offres.

Dans le règlement de consultation, les critères de jugement des offres ont été fixés et classés par ordre décroissant d’importance :

1/ Garanties professionnelles et financières du candidat

2/ Valeur technique de l’offre

3/ Moyens d’accompagnement technique, logistique et de formation

4/ Prix des prestations

 

Par fax reçu le 19 mai 2005, la société Resteco a fait savoir qu’elle se retirait de la

 consultation.

A la date limite du 10 juin 2005, six entreprises ont fait parvenir leur offre :

Dans l’ordre d’enregistrement :

1/ COMPASS groupe France (SCOLAREST) – Carquefou 44

2/ 56 RESTAURATION – Saint AVE 56

3/ SODEXHO – Cesson Sévigné 35

4/ BREIZ RESTAURATION – Vannes 56

5/ AVENANCE Groupe ELIOR – Nantes 44

6/ API Restauration – Vannes 56

 

   Analyse des offres

 

Le 29 juin 2005, le maire en sa qualité de personne responsable du marché a procédé à l’examen de la partie administrative des offres.

Il a été constaté que les six candidats offrent des garanties professionnelles et financières satisfaisantes pour participer à la consultation. Tous respectent le premier critère de jugement.

 

Le 30 juin, le conseil municipal a créé un groupe de travail en charge de l’analyse des offres. Ce groupe était composé de M. MEROUR, maire, de WIT, UNTERSINGER,  et BIETRIX, adjoints, KERDAL et LE BERRIGAUD, conseillers municipaux, de Mmes RABILLER, conseillère municipale, et INCANA, agent responsable du restaurant scolaire, et de M. FLOURY, directeur des services.

Le groupe a été réuni les vendredi 1er et lundi 4 juillet en mairie.

 

Après avoir été informé des garanties professionnelles et financières de chaque candidat, le groupe s’est réparti le travail pour l’analyse au titre des deuxièmes et troisièmes critères.

Mmes RABILLER et INCANA ont étudié la valeur technique des offres, à savoir :

-          la composition des repas à partir de menus types proposés par les candidats

-          l’équilibre nutritionnel

-          le grammage par catégorie de convives

-          les engagements en matière d’hygiène

-          la qualité des animations en restauration

-          le rôle accordé à la commission communale sur la composition des menus

 

De leur analyse, il ressort  une valeur technique des offres correcte pour l’ensemble des candidats. Par prestataire, les points importants suivants ont été relevés :

 

Le groupe a poursuivi son analyse au niveau du troisième critère sur les moyens d’accompagnement technique et de  logistique. Sur ce point, l’examen détaillé des dossiers de candidature n’a pas décelé de carences ou de problèmes particuliers.

 

La question de l’absence de références de proximité pour API RESTAURATION, sauf des centres AFR dans le 35, a été examinée. Cette société, créée il y a environ 30 ans dans le Nord, est très présente dans toute la région Nord, la Normandie et plus récemment  dans les Pays de Loire. Elle a ouvert cette année à Vannes un bureau régional.

Des contacts ont été pris auprès de plusieurs communes dont BONNETABLE et PRECIGNE dans la Sarthe. Les renseignements obtenus sont tous positifs tant au niveau du respect des engagements que de la garantie d’un réseau d’approvisionnement de qualité et de proximité. Ce dernier point a été notamment confirmé à PRECIGNE qui a testé API pour la première fois au cours de cette année scolaire et qui reconduit après nouvelle mise en concurrence le contrat pour 2005/2006.

A l’issue de l’examen de ces trois premiers critères, le groupe de travail a enregistré les offres de prix à partir des actes d’engagement remplis par les candidats. Les offres sont les suivantes présentées pour chaque catégorie de repas en prix unitaire TTC.

 

Prix unitaire TTC proposé par les candidats

Repas élèves de

maternelle

Repas élèves du

primaire

Repas enfants du CLSH

Repas adultes

COMPASS SCOLAREST

2.36

2.54

2.69

3.09

56 Restauration

  2.012

  2.149

  2.149

  2.655

SODEXHO

1.97

2.07

2.07

2.49

Breiz Restauration

2.16

2.16

2.16

2.16

AVENANCE

1.93

2.14

2.19

2.70

API Restauration

  1.867

  2.057

  2.057

  2.289

 

Il faut préciser que le nombre de repas pour les élèves de maternelle et du primaire représentent 80 % du nombre de repas servis sur une année.

 En prenant en compte à titre de référence le nombre de repas de l’année civile 2004, indiqué aux candidats dans le cahier des charges, les offres en coût budgétaire s’établissent ainsi :

- Compass SCOLAREST :                     198 430 € TTC

- 56 Restauration :                                 167 238 € TTC

- SODEXHO :                                       167 366 € TTC

- Breiz Restauration :                             168 480 € TTC

- AVENANCE :                          165 682 € TTC

- API Restauration :                               157 472 € TTC                      

    Proposition du groupe de travail

 

            Au terme de l’analyse complète des offres, le groupe de travail propose au conseil municipal de retenir comme offre jugée qualitativement et économiquement la meilleure celle de la société API Restauration sur la base des prix unitaires mentionnés dans le tableau ci dessus.

 

             Au terme de la présentation de ce rapport par Mme RABILLER, les conseillers sont invités à s’exprimer.

 

            A une question posée sur le devenir du cuisinier actuellement mis à disposition par Breiz Restauration, il est répondu que le nouveau prestataire aura une proposition de reprise éventuelle à lui formuler.

 

            Mme JACOPIN trouve dommage que pour la publicité il n’est fait appel qu’à Ouest France. Elle propose de faire aussi travailler le Télégramme.

 

            Aucune autre question ou observation étant formulée, Monsieur le Maire soumet au vote du conseil municipal la proposition du groupe de travail.

 

Décision :

Après audition du rapport par le groupe de travail ad hoc de l’analyse des offres formulées par six candidats au marché de  restauration scolaire 2005/2007, le conseil municipal retient l’offre de la société API Restauration sur la base des prix TTC de repas proposés suivants :

Repas enfants de maternelles : 1.867 €, enfants du primaire : 2.057 €, enfants du CLSH : 2.057 €, repas adultes : 2.289 €.

 

 

4-2 Tarif des repas 2005/2006.

 

Chaque année, le conseil municipal délibère afin de fixer le prix des repas servis  au restaurant scolaire.

Le prix moyen des repas peut varier chaque année dans la limite d’un taux fixé par arrêté du Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, en application du décret n°2000-672 du 19 juillet 2000 relatif au prix de la restauration scolaire pour les élèves de l’enseignement public.

 

Pour l’année 2005/2006, ce taux vient d’être fixé à 2 % par arrêté ministériel du 16 juin publié au Journal Officiel du 26 juin 2003.

 

Pour information, il est rappelé aux membres du conseil municipal que le prix des repas servis pour l’année scolaire 2004 / 2005 :

- aux élèves de l’école publique et de l’école St Joseph         2.50 €

- au personnel communal                                                      1.45 €

- aux adultes extérieurs                                                         5.45 €

 

Pour l’année scolaire 2005 / 2006, il est proposé d’augmenter ces différents tarifs de 2 % :

- repas enfants                                                                                   2.55 €

- repas personnel communal                                                 1.48 €

- repas adultes extérieurs                                                      5.56 €

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil municipal retient le taux d’augmentation fixé par arrêté ministériel pour le tarif des repas au restaurant scolaire 2005/2006.

5°/ Aménagement du carrefour de la Terre Rouge :

      Délégation de maîtrise d’ouvrage à la ville d’Auray

 

Le projet d’aménagement du carrefour de la terre Rouge en limite des communes de PLUNERET et d’AURAY a déjà été évoqué au conseil municipal. La commune a d’ailleurs eu en avril 2004 notification d’une subvention du Conseil Général concernant cet aménagement.

            Plusieurs réunions de travail ont été organisées entre les deux communes pour convenir d’un projet sécuritaire tenant compte de la fréquentation des véhicules, des cyclistes et des piétons.

            Le cabinet BETALI choisi pour l’étude de ce projet a remis les plans PROJET et la ville d’AURAY est prête à engager l’opération, celle-ci se greffant sur des travaux d’aménagement entre la Terre Rouge et l’entrée d’AURAY.           

Il faut aussi préciser qu’au delà d’avril 2006 la subvention accordée par le Département pourrait être supprimée, si les travaux n’étaient pas engagés.

            Compte tenu que la ville d’Auray est prête à prendre la maîtrise d’ouvrage des travaux et à lancer dès juillet la consultation des entreprises, il est proposé au conseil municipal par délibération de décider de la maîtrise d’ouvrage déléguée pour la parie des travaux concernant la commune de PLUNERET. La commune sera associée aux différentes étapes de l’opération et une convention opérationnelle et financière sera établie à la rentrée entre les deux communes.

            Il a toujours été précisé à la ville d’AURAY que la commune de PLUNERET n’interviendra pas financièrement au-delà du crédit qu’elle a inscrit au budget.

            Les éléments budgétaires sont les suivants à savoir :

Opération commune PLUNERET/AURAY

            Coût estimatif global              : 87 188 € TTC

            Subvention CG 56                   : 14 400 €

Par pour PLUNERET

            Dépense budgétisée                : 43 595 €

            Moins 50% subvention           :   7 200 €

Les plans du projet non reproductibles sur un format courant seront affichés et présentés en séance. Ils sont consultables en mairie d’ici la réunion du conseil.

 

            Mr BILLARD s’interroge sur l’intérêt de prévoir à ce carrefour un rond point. Il craint que cela coûte cher pour un résultat négatif.

 

            Mr le Maire répond que l’on peut penser qu’un rond point aura pour effet de ralentir la circulation. Il apporte des explications complémentaires sur l’aménagement envisagé.

 

            Mr BILLARD regrette l’absence d’un entretien suivi de part et d’autre de l’ancienne RN 165.

 

Décision :

Par 24 voix, le conseil municipal approuve le projet d’aménagement de la Terre Rouge en partenariat avec la ville d’Auray et décide de déléguer sa maîtrise d’ouvrage pour la partie des travaux concernant la ville de Pluneret à la ville d’Auray, étant précisé qu’une convention sera établie entre les deux communes et que la participation de la commune de Pluneret reste limitée au montant inscrit au budget.

S’abstient M. BILLARD.

 

 

 

 

 

 

6°/ Groupe scolaire public : Pose de panneaux signalétiques

 

Lorsque le choix du nom de l’école a été fait, la question de la signalisation a été évoquée. Mr de WIT dans un premier temps a proposé différents modèles réalisés par l’entreprise Callens de Pluneret. Présentés à la fin d’une séance du conseil, rien n’a été retenu vraiment. Mme Galerne s’est proposée de s’en occuper en faisant appel aux instituteurs et à l’entreprise.

Lors du premier conseil d’école de l’année, Mr Pourchasse a proposé aux instituteurs intéressés de travailler avec Mme Galerne sur ce projet. Si au départ un panneau seulement devait être réalisé et installé sur l’agrandissement (classe CP), il a été vite question de faire un deuxième panneau pour la maternelle et cela pour bien marquer les deux niveaux.

Panneau maternelle : (installé sur le mur gauche de l’entrée principale)

Pour le panneau des petits, le choix s’est vite porté sur l’intégration de dessin d’enfants. Toutes les institutrices de maternelle ont décidé de faire réaliser par tous les enfants des dessins de personnages. Cinq personnages (de tous les niveaux PS1, PS 2, MS,GS) ont été retenus. Les personnages retenus ont été agrandis et redessinés (technique pastels) sur format A3 par Mme Galerne pour un meilleur rendu final (sur les conseils de Mr Callens).

Le choix de la forme puis des couleurs et de la typographie se sont fait lors des conseils d’école suivant, ou directement avec les institutrices.

Panneau élémentaire :

Mme Guyard, institutrice des CP, a dès le départ proposé de travailler avec sa classe pour   ce projet sur la décoration de lettres.

Lors du conseil d’école suivant, plusieurs propositions ont été montrées et c’est par le vote que le choix final a été fait. Entre temps, Mr Callens a été consulté pour savoir sous quelle forme les lettres devaient être faite pour un meilleur résultat. Il a été décidé que les enfants les feraient en grandeur réelle (soit 3 mètre de long). Mme Guyard s’est entièrement consacrée avec les enfants à cette tâche. Plusieurs formes de panneaux ont été proposées, et retenues par le conseil d’école.

Un devis a été demandé à Mr Callens pour deux panneaux de 2 et 3 m de long sur  1 mètre de large. Lorsqu’une nouvelle entrée a été faite derrière l’école maternelle, il a été envisagé de prévoir un troisième panneau (plus petit).

Lors de la journée portes ouvertes de l’école, Mme GUYARD a présenté aux parents le travail réalisé avec les enfants sous forme d’un diaporama et après accord de Mr de WIT un article a été fait dans la presse.

Ce travail a été réalisé grâce à la collaboration des institutrices et des enfants.

Le conseil devra délibérer sur le devis pour que les panneaux puissent être mis en place pour la rentrée prochaine.

            Le diaporama sera projeté en séance ainsi que les maquettes des panneaux. Des photocopies des panneaux seront présentées en séance.

 

            Mme GALERNE, document en vidéo projection à l’appui, explique au conseil le projet et souligne la participation créative des enfants à l’école.

            Elle adresse des remerciements à Mme GUYARD enseignante de l’école.

            Elle indique aux conseil le coût de la fabrication de trois panneaux sur la base d’un devis établi par la société STICKERMAN de Pluneret pour 829, 64 € TTC.

 

            Une installation des panneaux est attendue dès septembre pour organiser à la rentrée une réception avec les élèves.

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil municipal approuve le projet de fabrication de trois panneaux signalétiques extérieurs pour le groupe scolaire public à partir des modèles préparés par les élèves, et pour une dépense de 829.66 € TTC.

7°/ Résidence Kerélys : Convention tripartite de cautionnement     solidaire

 

            Par courrier en date du 24 juin 2005, le directeur de l’association Kerélys qui gère le projet en cours de construction à PLUNERET, rue Marie Curie, d’une résidence pour accueillir des personnes atteintes par la maladie d’Elzheimer sollicite de la part de  la commune la caution solidaire d’un prêt contracté.

            Il s’agit d’un prêt accordé par la CRAM de Bretagne d’un montant de 14 394.24 € sur une durée de 10 ans pour le financement du mobilier de la résidence.

 

            Monsieur le Maire : s’agissant d’un bien mobilier il est souhaitable que la Commune prenne une garantie sur la partie immobilière.

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil municipal approuve l’apport de la caution solidaire de la commune à l’association Kerélys dans le cadre d’un prêt accordé par la CRAM à l’association pour le financement de mobilier de la résidence rue Marie Curie, pour un montant de prêt de 14 394.24 €. Le conseil autorise le maire à signer la convention.

 

8°/ Mission Locale du Pays d’Auray :

      Demande de financement complémentaire

 

          En séance le 29 juin dernier, M. le Maire a souhaité recueillir l’avis des conseillers sur une demande de financement complémentaire formulée par la présidente de la Mission Locale du Pays d’Auray.

            Un débat a été engagé au sein du conseil.

            La question a  en outre été évoquée lors de la réunion du comité syndical du Pays d’Auray vendredi 1er juillet.

            Pour mémoire, il est précisé que la Mission Locale du Pays d’Auray sollicite auprès des communes sur une période de trois ans une augmentation de la cotisation de 0,23 € par habitant soit pour PLUNERET 1 059.75 €.

 

Décision :

Par 21 voix, le conseil municipal prend en compte la demande de financement complémentaire déposée par la Mission Locale du Pays d’Auray sous la forme d’une augmentation de 0.23 € par habitant de la subvention de la commune.

S’abstiennent M. MEROUR et de WIT, Mmes CONTAL et JUSTOME.

 

9°/ Questions diverses :

 

9.1 Restaurant scolaire – mobilier : rectificatif

 

            En séance le 29 juin dernier, le conseil municipal a par délibération décidé de retenir l’offre de la société PLURIEL pour le changement du mobilier au restaurant scolaire sur la base de 24 tables, 144 chaises appui sur table et empilables, 8 claustras et 2 chariots.

            Lors de l’établissement du bon de commande, il a été constaté une erreur de report du prix unitaire des chaises dans le bordereau soumis à délibération.

            Les chaises appui sur table et empilables, finition couleur, présentées en photos au conseil, sont facturées au prix unitaire de 64 € HT et non 45 € HT comme indiqué (prix des chaises de base.

            Il est proposé au conseil pour autant de maintenir du fait de la hausse prévisible des effectifs d’enfants l’achat des 24 tables et des 144 chaises en plus des claustras et des deux chariots.  Le coût estimatif de la commande établi à 17 611 € TTC passe à  20 398.98 € TTC.

            M. le Maire demande, du fait de  cette erreur, au conseil municipal de bien vouloir confirmer son accord pour l’achat du mobilier sur la base du devis joint en annexe.

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil municipal approuve la rectification du devis de la société PLURIEL retenu par le conseil en séance du 29 juin 2005 pour le mobilier du restaurant scolaire, rectification prenant en compte une erreur de report du prix des chaises. Le devis final pour 24 tables, 144 chaises, 8 claustras et 2 chariots s’établi au montant de 20 398.98 € TTC.

 

9.2 Maison des Jeunes : Indemnité pour personnel vacataire

 

            Par délibération du 19 novembre 2004, le conseil municipal a déterminé la grille des indemnités pour le personnel vacataire du centre de loisirs.

            Il est nécessaire de fixer également un montant d’indemnité pour la maison des jeunes lors de l’embauche de personnel vacataire pour certaines sorties nécessitant par sécurité (sorties extérieures notamment) un accompagnateur supplémentaire.

            Il est proposé de retenir une indemnité journalière brute de 41,16 € correspondant à l’indemnité sports et loisirs de la grille CLSH.

 

            Mr le Maire propose de retirer le borderau de façon à disposer d’informations complètes sur les règles et les tarifications mises en place dans les autres communes.

 

            Mr BILLARD signale que dès cet été une sortie avec plus de 12 participants nécessitera un accompagnement supplémentaire.

 

            Mr le Maire répond qu’il faut prévoir l’accompagnement nécessaire.

 

________________________

 

            Le conseil municipal ayant approuvé l’inscription à l’ordre du jour de trois bordereaux supplémentaire, Mr le Maire propose au conseil municipal de les examiner et d’en délibérer. A cet effet, il a été distribué à chaque conseiller une note par bordereau.

 

9-3 - Services techniques – création d’un poste d’apprenti

 

            En séance le 29 juin 2005, le conseil municipal a, à l’unanimité, approuvé le principe de création d’un poste d’apprenti pour accueillir un jeune qui désire engager une  formation CAPA Horticulture au CFA de Kerplouz.

            La rentrée des apprentis au CFA est fixée au 12 septembre 2005. Il est important que le jeune concerné par le contrat puisse commencer sa formation dès le premier jour.

            L’avis du Comité Technique Paritaire est habituellement préalable à la signature du contrat de travail. Cette réunion n’ayant pas lieu avant octobre, le secrétariat du CTP au Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale conseille de prendre dès à présent une délibération pour création d’un poste d’apprenti sous réserve de l’avis du CTP. Le positionnement du CTP relève de la forme d’un avis et cet avis est régulièrement favorable pour ce type de création de poste.

            La délibération du conseil autorisera le maire à signer pour le rentrée de septembre le contrat de travail.

 

Décision :

Suite à la décision du conseil en séance du 29 juin d’accepter le principe de création d’un poste d’apprenti au sein des services techniques de la commune, le conseil décide pour permettre au jeune concerné de commencer à temps sa formation de créer le poste en prévision de  la rentrée du 12 septembre 2005. La décision est prise sous réserve de l’avis du Comité Technique Paritaire sollicité à ce sujet et qui se réunira en octobre.

 

9-4           - Extension du bâtiment des services techniques -

   Lancement de la consultation des entreprises.

 

            En séance le 29 juin 2005, le conseil municipal a retenu les cabinets pour les missions CSPS et contrôle technique du projet d’extension du bâtiment des services techniques.

            Cette opération consiste en l’adjonction à l’existant d’un bâtiment de 18 ml par 9 ml pour les services techniques, avec intégration à l’intérieur d’une serre.

            Au budget primitif 2005, le conseil a voté un complément de crédit aux restes à réaliser 2004 pour porter le crédit affecté au projet à 146 000 € TTC.

            Le permis de construire a été délivré.

 

            Les travaux ont été définis avec le maître d’œuvre retenu, M. Georges LE NEILLON, architecte, et le projet est prêt à être lancé  en consultation des entreprises pour l’attribution des travaux.

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil autorise le maire à lancer la consultation des entreprises pour l’attribution des travaux d’extension du bâtiment des services techniques, dans le cadre d’une procédure d’appel d’offres ouvert.

 

9-5           Secteur La Villeneuve – voie d’accès :

   Acquisition commune/consorts LAINE.

 

Dans le cadre de l’aménagement futur de la voie d’accès au secteur de La Villeneuve vers les zones urbanisables et la Maison de l’Enfance, des acquisitions foncières sont nécessaires pour permettre un élargissement de la voirie.

            A partir d’un plan établi par la DDE Subdivision d’Auray, à qui le conseil a confié la maîtrise d’œuvre de l’opération, une négociation foncière a été engagée avec les propriétaires concernés.

            Le 2 juillet dernier, les consorts LAINE ont donné leur accord pour la cession à la commune d’un espace foncier en bordure du chemin pour une surface d’environ 140 m² sur la base d’un prix de 8.50 € le m², frais de bornage et de notaire à la charge de la commune. Ce prix a été arrêté après consultation à titre d’information du service des Domaines.

 

Décision :

A l’unanimité, le conseil municipal informé de l’accord des consorts LAINE, propriétaires, en date du 2 juillet 2005 approuve la cession au profit de la commune pour élargissement de la voie d’accès du secteur de la Villeneuve des parcelles AI 48, ZS 2,3 et 4 pour une surface d’environ 140 m², sur la base d’un prix de 8.50 € le m².

 

 

         L’ordre du jour étant épuisé, Mr le Maire lève la séance.

________________________

RELEVE DES DECISIONS

 

Séances du conseil municipal

P 3/4

·         Approbation du compte rendu du 15 juin 2005 :

Mme JACOPINdemande qu’à la page n° 2  avant dernière ligne soit  ajouté  « de zonage des espaces proches du rivage concernés par les décisions de justice » après le mot « document ».

Avec intégration de cet ajout, le conseil municipal par 24 voix approuve le compte rendu de la séance du conseil du 15 juin 2005.

Mme JACOPIN s’abstient.

·         Approbation du compte rendu du 29 juin 2005 :

Par 24 voix, le conseil municipal approuve le compte rendu de la séance du conseil du 29 juin 2005.

Mme JACOPIN s’abstient.

 

Syndicat Mixte de la région AURAY BELZ QUIBERON :

Rapports annuels

P 4/6

·         Rapport 2004 sur le prix et la qualité du service public de production et de distribution d’eau potable

Par 24 voix, le conseil municipal prend acte sans observation de la communication du rapport 2004 sur le service eau potable.

Mme JACOPIN s’abstient.

·         Rapport 2004 sur le prix et la qualité du service public d’assainissement

Par 24 voix, le conseil municipal prend acte sans observation de la communication du rapport 2004 sur le service assainissement.

Mme JACOPIN s’abstient.

·         Rapport 2004sur le service d’élimination des déchets

Par 24 voix, le conseil municipal prend acte sans observation de la communication du rapport 2004 sur le service d’élimination des déchets.

Mme JACOPIN vote contre.

 

COMMISSION AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Réunion du 11 juin 2005

P 6/10

·         Signalisation en centre bourg

Par 24 voix, le conseil municipal retient l’offre de la société SES pour la fourniture du matériel de signalisation pour le centre bourg sur la base d’un montant total de 18 767.54 € TTC.

Mme BELLEGO s’abstient.

·         Cession de voirie et espaces verts

A l’unanimité, le conseil municipal approuve l’incorporation dans le domaine communal de la voirie et des espaces verts du lotissement Loch 2, et autorise le maire à lancer l’enquête publique pour leur classement dans le domaine public de la commune.

·         Dénomination de la voirie des logements sociaux Route de Kermadio

A l’unanimité, le conseil municipal dénomme « Rue Lann Illiz » la future voie de desserte des logements sociaux route de Kermadio.

 

RESTAURANT SCOLAIRE 

10/13

·         Marché de restauration scolaire municipale 2005/2007 :

Attribution du marché.

Après audition du rapport par le groupe de travail ad hoc de l’analyse des offres formulées par six candidats au marché de  restauration scolaire 2005/2007, le conseil municipal retient l’offre de la société API Restauration sur la base des prix TTC de repas proposés suivants :

Repas enfants de maternelles : 1.867 €, enfants du primaire : 2.057 €, enfants du CLSH : 2.057 €, repas adultes : 2.289 €.

·         Tarif des repas 2005/2006

A l’unanimité, le conseil municipal retient le taux d’augmentation fixé par arrêté ministériel pour le tarif des repas au restaurant scolaire 2005/2006.

 

Aménagement du carrefour de la Terre Rouge

Délégation de maîtrise d’ouvrage à la ville d’Auray

P 14

Par 24 voix, le conseil municipal approuve le projet d’aménagement de la Terre Rouge en partenariat avec la ville d’Auray et décide de déléguer sa maîtrise d’ouvrage pour la partie des travaux concernant la ville de Pluneret à la ville d’Auray, étant précisé qu’une convention sera établie entre les deux communes et que la participation de la commune de Pluneret reste limitée au montant inscrit au budget.

S’abstient M. BILLARD

 

 

 

 

Groupe scolaire public : panneaux signalétiques

P 15

 A l’unanimité, le conseil municipal approuve le projet de fabrication de trois panneaux signalétiques extérieurs pour le groupe scolaire public à partir des modèles préparés par les élèves, et pour une dépense de 829.66 € TTC. 

 

 Résidence KERELYS

Convention tripartite de cautionnement solidaire

P 16

 A l’unanimité, le conseil municipal approuve l’apport de la caution solidaire de la commune à l’association Kerélys dans le cadre d’un prêt accordé par la CRAM à l’association pour le financement de mobilier de la résidence rue Marie Curie, pour un montant de prêt de 14 394.24 €. Le conseil autorise le maire à signer la convention.

 

 Mission Locale du Pays d’Auray

Demande de financement complémentaire

P 16

Par 21 voix, le conseil municipal prend en compte la demande de financement complémentaire déposée par la Mission Locale du Pays d’Auray sous la forme d’une augmentation de 0.23 € par habitant de la subvention de la commune.

S’abstiennent M. MEROUR et de WIT, Mmes CONTAL et JUSTOME.

 

RESTAURANT SCOLAIRE : Mobilier - rectificatif

P 16/17

A l’unanimité, le conseil municipal approuve la rectification du devis de la société PLURIEL retenu par le conseil en séance du 29 juin 2005 pour le mobilier du restaurant scolaire, rectification prenant en compte une erreur de report du prix des chaises. Le devis final pour 24 tables, 144 chaises, 8 claustras et 2 chariots s’établi au montant de 20 398.98 € TTC.

 

Services techniques : Création d’un poste d’apprenti

P 17/18

Suite à la décision du conseil en séance du 29 juin d’accepter le principe de création d’un poste d’apprenti au sein des services techniques de la commune, le conseil décide pour permettre au jeune concerné de commencer à temps sa formation de créer le poste en prévision de  la rentrée du 12 septembre 2005. La décision est prise sous réserve de l’avis du Comité Technique Paritaire sollicité à ce sujet et qui se réunira en octobre.

 

 

 

 

 

 

Extension du bâtiment des services techniques

Lancement de la consultation des entreprises

P 18

A l’unanimité, le conseil autorise le maire à lancer la consultation des entreprises pour l’attribution des travaux d’extension du bâtiment des services techniques, dans le cadre d’une procédure d’appel d’offres ouvert.

 

Secteur la Villeneuve : Voie d’accès

Acquisition foncière Commune/Consorts LAINE

P 18

A l’unanimité, le conseil municipal informé de l’accord des consorts LAINE, propriétaires, en date du 2 juillet 2005 approuve la cession au profit de la commune pour élargissement de la voie d’accès du secteur de la Villeneuve des parcelles AI 48, ZS 2,3 et 4 pour une surface d’environ 140 m², sur la base d’un prix de 8.50 € le m².

 

 

retour haut de page                       retour page accueil