PLUNERETAINES *  FINANCES PLUNERETAINES *  FINANCES PLUNERETAINES *  FINANCES PLUNERETAINES *  * FINANCES PLUNERETAINES *  FINANCES PLUNERETAINES *  FINANCES

 


LE BUDGET PRIMITIF 2007

 

 

    Le vendredi 30 mars 2007, le conseil municipal a examiné et voté le budget pour l'année 2007, présenté par l’adjoint aux finances. Le budget est un acte de prévision et d’autorisation des recettes et des dépenses de l’année. Acte majeur de la vie municipale, il permet de mettre en œuvre le programme pour lequel les Plunerétains ont élu leurs représentants au conseil.

 

Pour 2007, le Budget se décompose comme suit :

 

EQUILIBRE GENERAL : Répartition des recettes et des dépenses par sections budgétaires

 

Budget 2005

M€

Budget 2006

M€

Budget 2007

M€

Budget général

6,152

Budget général

6,717

Budget général

6,766

Investissement

3,023

 

Investissement

3,649

 

Investissement

 

3,533

Fonctionnement

3,129

Fonctionnement

3,068

Fonctionnement

3,233

 

Une simple comparaison de ces chiffres avec ceux des années antérieures montre que l’investissement se maintient à un niveau soutenu, tandis que la section de fonctionnement est en augmentation de 5,37%.

 

 

DEPENSES DE FONCTIONNEMENT REELLES 2007

 

chapitres

libellés

montant

en %

011

charges à caractère général

718 336.50 €

  25

012

charges de personnel

1 185 400.00 €

  42

014

atténuation de produits

250.00 €

   

65

autres charges de gestion courante

712 818.00 €

  25

66

charges financières

183 467.00 €

    7

67

charges exceptionnelles

2500.00 €

   

022

Dépenses imprévues

20 000.00 €

1

TOTAL DES OPERATIONS REELLES

2 822 771.50 €

100.00

 

Chapitre 011 : fournitures pour les services (électricité, combustible, alimentation)

Chapitre 012 : charges de personnel (salaires, cotisations Urssaf, cotisations de retraite, assurance du personnel)

Chapitre 014 : atténuation de produits : reversement au CCAS

Chapitre 65 : autres charges de gestion courante (service incendie, participations intercommunales, subvention de fonctionnement au CCAS)

Chapitre 66 : charges financières (intérêts des emprunts)

Chapitre 67 : charges exceptionnelles (titres de recettes annulés)

 

 

DEPENSES D’INVESTISSEMENT PAR OPERATIONS


 

opération

libellé

Restes à réaliser 2006

besoins nouveaux

2007

011

acquisition de terrains et d'immeubles

118 725 €

67 000 €

012

aménagement du centre bourg

52 690 €

370 794 €

013

acquisition de matériel

38 650 €

121 920 €

014 / 1

extension du bâtiment des services techniques

17 772 €

3000 €

014 / 2

construction d'un bâtiment pour les associations

51 935 €

201 365 €

014 / 3

autres bâtiments (église, presbytère, maison de Lanriacq, bibliothèque, chapelle ste Avoye, salle omnisport)

32 260 €

225 525 €

014 / 4

extension des locaux d’accueil du groupe scolaire public

10 000 €

309 644 €

014 / 5

réhabilitation de l’ancienne gare en trois logements sociaux

85 000 €

59 217 €

016 / 1

réalisation nouvelles voies de desserte

61 886 €

-

016 / 2

réalisation de la voie de desserte du lotissement de Lann Guerban

23 210 €

-

016 / 3

travaux de voirie

55 990 €

27 015 €

016 / 4

voirie rue ste Avoye

4 800 €

-

016 / 5

voirie – accès maison de l’enfance – La Villeneuve

160 295 €

4 777 €

016 / 6

voirie – impasse des courlis

46 000 €

23 285 €

016 / 7

voirie – Lann Guerban (travaux supplémentaires liés à l’extension de l’urbanisation)

-

284 500 €

017

construction d'un pôle multi-accueil "CLSH / RAM / LAEP"

406 196 €

70 582 €

TOTAL

1 165 409 €

1 768 624 €

 

 

Pour retrouver le montant total des dépenses d’investissement, il faut ajouter à ces montants

le remboursement de la dette en capital (montant prévu de 342 123 €)

les opérations d’ordre (80 000 €),

ainsi que la subvention versée au syndicat d’électrification (136 000 €)

et le reversement de T L E au syndicat mixte ABQ (41 000 €).

 

 

 

Principales recettes REELLES

 

 

Recettes réelles de fonctionnement

M€

Recettes réelles d’investissement

M€

Impôts et taxes

1 868 354 €

Subventions

692 204 €

Dotations de l'Etat et subventions

996 483 €

Emprunts et dettes

1 577 939.42 €

Vente des services du domaine

210 285 €

Dotations, fonds divers

773 837.83 €

Autres recettes

78 610 €

Produit des cessions

30 000 €

TOTAL

3 153 732 €

TOTAL

3 073 981.25 €

 

A ces recettes réelles de fonctionnement et d’investissement, il faut ajouter les opérations d’ordre ainsi que, en section d’investissement, le résultat reporté de la section en 2006, de manière à obtenir le mont total exact de chacune des 2 sections.

 

 

Evolution de la fiscalité directe locale

 

2005

2006

2007

Taxe d'habitation

16,22

16,80

16,80

Taxe foncière sur les propriétés bâties

23,85

24,71

24,71

Taxe foncière sur les propriétés non bâties

46,13

47,79

47,79

 

 

Le conseil municipal a décidé de maintenir pour 2007 les taux d’imposition fixés en 2006.

 

 

Les ratios d'analyse financière

 

 

Informations financières - ratios

valeurs

moyennes nationales
de la strate

1

Dépenses réelles de fonctionnement / population

612.71

805

2

Produit des impositions directes / population

318.98

532

3

Recettes réelles de fonctionnement / population

684.55

918

4

Dépenses d'équipement brut / population

636.86

624

5

Encours de dette / population

826.12

chiffre non disponible

6

DGF / population

123.94

207

7

Dépenses personnel / recettes de fonctionnement

41.99

48.57

 

 

Etat de la dette au 1er janvier 2007

 

Le capital restant dû au 1er janvier est de 3 805 919,29 €

avec un ratio dette / habitant de 826,12 €.

 

Pour l’année 2007,

le montant du remboursement en capital des emprunts est de 284 771,36 €

et le montant des intérêts de 157 308,15 €

 

ce qui fait une annuité de 442 079,51 €.

 

 

*****************************

 

 

Quelques remarques sur ce budget :

            Un budget d’investissement ambitieux comme les deux années précédentes, qui s’explique encore et toujours par l’évolution de la commune ; le nombre des habitants augmente, en même temps que le niveau des services qu’il faut leur apporter. Il est certain que l’ouverture de la maison de l’enfance et la troisième tranche du réaménagement du bourg vont apporter un « plus » -qui est aussi un « mieux »- aux habitants de Pluneret. Ces deux opérations correspondent à un effort financier sans précédent dans notre commune. De même, l’extension des locaux d’accueil de l’école publique et la construction d’un bâtiment pour les associations à Meriadec satisferont les besoins des parents ou ceux des membres d’associations.

            En section de fonctionnement on constate une augmentation de 5,37% par rapport au BP 2006 ; ce sont surtout les charges de personnel et les charges à caractère général qui connaissent cette évolution : là encore l’accroissement de la population et la volonté de maintenir un bon niveau d’accueil et de services sont la seule explication. Il est à noter cependant que notre niveau de dépenses dans ces deux chapitres est inférieur à celui de la moyenne des communes de la même strate démographique. D’ailleurs notre excédent de fonctionnement –ce qui « reste » une fois payées toutes les dépenses de fonctionnement- se maintient à un bon niveau, tout à fait comparable à celui des années antérieures.

            Les taux de la fiscalité restent inchangés.

 

Francis UNTERSINGER, adjoint aux finances

 

PLUNERETAINES *  FINANCES PLUNERETAINES *  FINANCES PLUNERETAINES *  FINANCES PLUNERETAINES *  * FINANCES PLUNERETAINES *  FINANCES PLUNERETAINES *  FINANCES

 

retour page accueil